À un mois de la fin, la FDA clôture 4,5 millions de PMTA

  • FrançaisFrançais


  • D’un seul coup, la FDA a éliminé les deux tiers des PMTA obstruant son pipeline d’autorisation. L’agence annoncé aujourd’hui il a émis une lettre de refus de dépôt (RTF) pour 4,5 millions de demandes soumises par un fabricant de e-liquides.

    La société, basée au Texas, JD Nova Group (société mère de Vapolocity), a soumis plus de 4,5 millions des 6,5 millions de demandes de précommercialisation du tabac (PMTA) reçues par la FDA. La lettre RTF a cité le manque d’évaluations environnementales soumises pour la plupart des produits de l’entreprise.

    La FDA a noté que toutes les demandes de JD Nova n’avaient pas été rejetées. L’entreprise a soumis certains produits avec l’évaluation environnementale requise, et ces PMTA « sont toujours en train de suivre le processus d’examen ». Les 4,5 millions de PMTA JD Nova ne représentent pas 4,5 millions de produits complètement différents. Une demande distincte doit être déposée pour chaque variation d’un produit, y compris la saveur, la teneur en nicotine, le rapport PG/VG et la taille de la bouteille.

    JD Nova peut déposer à nouveau les demandes RTF – avec les documents requis – à tout moment. Cependant, ces produits ne peuvent pas continuer à être vendus, et ils ne peuvent pas être vendus à l’avenir jusqu’à ce que la société reçoive l’autorisation de mise sur le marché finale (une PMTA approuvée). Ils doivent être immédiatement retirés du marché, sous peine de mesures coercitives.

    Lorsque la FDA a publié la version originale de sa liste de produits «temporairement légaux» en mai, JD Nova/Vapolocity a fait parler le monde du vapotage. D’autres espoirs de la PMTA se sont demandé s’il était bénéfique ou préjudiciable à l’industrie de la vape pour une entreprise de spammer essentiellement l’agence fédérale avec des applications qui ne pourraient pas être des entrants sérieux dans le concours réglementaire. Beaucoup pensaient qu’il s’agissait d’un peu plus que de troller la FDA.

    Les fabricants étaient tenus de soumettre des PMTA pour les produits existants avant le 9 septembre 2020. Ceux qui l’ont fait se sont vu accorder un délai de grâce d’un an, au cours duquel ces produits pouvaient rester sur le marché jusqu’au 9 septembre 2021, tandis que le FDA Center for Produits du tabac ont évalué leurs demandes.

    Aucun produit de vapotage n’a encore été autorisé par la FDA. On ne sait pas ce qui se passera le 9 septembre 2021, le dernier jour où les produits soumis à temps pourront être légalement vendus sous la discrétion de la FDA. L’agence a clairement indiqué qu’elle n’était pas en mesure d’accorder une extension générale pour tous les produits. Cependant, la FDA a la latitude d’émettre des extensions au cas par cas.

    L’agence a déclaré que les fabricants du marché de masse comme Juul Labs, NJOY et les compagnies de tabac auraient la priorité dans le processus PMTA (car leurs produits sont utilisés par plus de personnes). Cela laisse les fabricants indépendants, en particulier les très petits fabricants d’e-liquides, se demander s’ils auront une chance d’être approuvés ou s’ils seront en mesure de survivre à une attente prolongée d’une réponse.

    Certains initiés de l’industrie pensent que les entreprises qui sont avancées dans le processus d’examen scientifique et qui communiquent avec la FDA auront plus de temps pour rester sur le marché. Mais personne ne le sait avec certitude, et le 9 septembre n’est que dans un mois.

    Les fumeurs ont créé le vapotage sans aucune aide de l’industrie du tabac ou des militants anti-tabac, et les vapoteurs ont le droit de continuer à innover pour s’aider eux-mêmes. Mon objectif est de fournir des informations claires et honnêtes sur les défis auxquels le vapotage est confronté par les législateurs, les régulateurs et les courtiers de la désinformation. J’ai récemment rejoint le conseil d’administration de la CASAA, mais mes opinions ne sont pas nécessairement celles de la CASAA, et vice versa. Vous pouvez me trouver sur Twitter @whycherrywhy

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *