Appels urgents à l’action: Kansas, Maryland, Dakota du Nord

  • FrançaisFrançais


  • Trois nouvelles lois anti-vapotage proposées nécessitent une action de la part des vapoteurs et des entreprises de vapotage du Kansas, du Maryland et du Dakota du Nord. Il est beaucoup plus facile d’arrêter un projet de loi tôt dans le processus – en manifestant une forte opposition alors qu’il est encore étudié et entendu en comité – que d’attendre qu’il soit voté par l’ensemble du corps législatif, alors que les opinions sont généralement déjà formées .

    La plupart des lecteurs du Dakota du Nord ne verront cet article qu’après l’audition du comité du matin du 19 janvier. Cependant, les messages adressés au Sénat d’État s’opposant aux restrictions sur le vapotage ne peuvent jamais nuire, même si le projet de loi a été approuvé par le comité ou n’est pas adopté.

    La Kansas House envisage HB 2061, qui interdirait la vente de produits de vapotage aromatisés (autres que le tabac).

    Le projet de loi n’est pas encore programmé pour une audience, mais la CASAA exhorte les vapoteurs à faire connaître leur opposition maintenant, avant que le projet de loi ne gagne du terrain lors d’une session législative raccourcie. Comme dans de nombreux États, la législature du Kansas peut déplacer des projets de loi rapidement en raison de la session raccourcie du coronavirus.

    Le Sénat de l’État envisage SB 273, qui interdirait les produits de vapotage aromatisés (à l’exception du tabac) et les ventes en ligne. Le projet de loi impose également d’autres restrictions, qui peuvent être vues dans l’appel à l’action de la CASAA ci-dessous.

    Le Comité sénatorial des finances tient une audience le 28 janvier à 13 h 00, au cours de laquelle les témoignages seront entendus sur invitation seulement. Il est important que les défenseurs du vapotage contactent leurs sénateurs d’État dès maintenant.

    La commission des finances et de la fiscalité du Sénat de l’État envisage SB 2189, qui imposerait une taxe de 28% sur les produits de vapotage vendus dans l’État.

    Une audience du comité sur le projet de loi du Sénat aura lieu le mardi 19 janvier à 9 h 30. Vous pouvez envoyer des commentaires jusqu’à une heure avant l’audience – mais même les courriels reçus après l’audience peuvent être utiles. Suivez le lien ci-dessous pour faire votre commentaire.

    Avec l’ouverture des sessions législatives des États, les vapoteurs devraient s’attendre à voir de nombreux nouveaux projets de loi introduits qui, s’ils sont adoptés, restreindront l’accès aux produits de vapotage ou les rendront plus chers. Cette année, avec Tobacco 21 un accord conclu, les défenseurs s’attendent à ce que les activistes anti-vapotage se concentrent principalement sur les interdictions de saveur et les taxes. Les interdictions catégoriques de vapotage qui interdisent la vente ne sont pas nécessaires pour détruire le vapotage; nous pouvons le perdre une étape à la fois.

    En raison de la pandémie de coronavirus, de nombreuses législatures d’État raccourcissent leurs sessions, recueillent des témoignages à distance (généralement via Zoom) et limitent le nombre de personnes autorisées à témoigner. En raison de ces circonstances étranges, les factures peuvent être plus susceptibles d’apparaître soudainement et de suivre le processus rapidement. Il est donc doublement important que les défenseurs du vapotage créent des réseaux dans leurs États pour diffuser rapidement des nouvelles législatives.

    La clé pour éviter les lois anti-vapotage néfastes est l’engagement précoce et répété des habitants des États ou des localités touchés – les mandants des législateurs qui décideront si les projets de loi sont adoptés. Le meilleur résultat est d’arrêter les projets de loi avant qu’ils ne soient approuvés par un comité, ce qui oblige les vapoteurs et les entreprises de vapotage à s’impliquer, à répondre aux législateurs et à faire passer le mot à d’autres qui répondront. Il n’y a pas de substitut à l’engagement d’un grand nombre d’acteurs du vapotage.

    La Consumer Advocates for Smoke-Free Alternatives Association (CASAA) suit la législation des États et émet des appels à l’action qui permettent aux consommateurs de répondre facilement. (Divulgation: l’auteur est membre du conseil d’administration de la CASAA.) Cette année, Vaping360 tentera d’amplifier autant d’appels à l’action de la CASAA que possible au fur et à mesure qu’ils seront lancés. Il est encore plus important, cependant, que les lecteurs fassent passer le mot: alertez les amis dans les États ou les villes touchés, publiez des appels à l’action sur les réseaux sociaux et contactez directement la CASAA si vous entendez parler d’une loi locale qui a été proposée.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *