Bruxelles proposera la première taxe sur le vapotage à l’échelle de l’UE

  • FrançaisFrançais


  • Dans une démarche attendue depuis longtemps, l’Union européenne doit proposer une politique fiscale sur le vapotage à l’échelle du bloc dans le cadre d’une refonte des prélèvements sur l’industrie du tabac. Les nouvelles règles doubleraient également les droits d’accise dans les États membres où les taxes sur les cigarettes sont faibles, selon un projet de document de la Commission européenne.

    La mise à jour de la directive européenne de 2011 sur la taxation du tabac taxera les nouveaux produits à fumer, tels que les cigarettes électroniques, les vapos et le tabac chauffé, comparativement aux cigarettes combustibles, car les décideurs politiques du monde entier voient de plus en plus d’un mauvais œil la popularité des nouveaux produits auprès des jeunes.

    Les produits à forte teneur en nicotine seraient soumis à un droit d’accise d’au moins 40%, tandis que les vapos moins puissants seront soumis à un droit de 20%. Les produits du tabac chauffés seront également frappés d’un droit de douane de 55 %, soit un taux d’imposition de 91 € pour 1 000 articles vendus.

    Les modifications apportées à la législation, dans le cadre d’une poussée de Bruxelles pour réduire les taux de tabagisme, augmenteront le droit d’accise minimum de l’UE sur les cigarettes de 1,80 € à 3,60 € par paquet de 20, ce qui augmenterait les prix dans les pays d’Europe de l’Est où les paquets peuvent se vendre pour moins de 3 €.

    Alberto Alemanno, professeur de droit européen à HEC Paris, a déclaré au Financial Times que l’absence d’un cadre d’accise à l’échelle de l’UE pour les produits de vapotage et de tabac chauffé avait “affaibli les efforts de lutte contre le tabagisme” dans tout le bloc.

    Les droits d’accise sur les cigarettes augmenteraient également considérablement dans des pays comme l’Autriche et le Luxembourg où les prix sont bas par rapport au revenu. La hausse des taxes sur les cigarettes devrait générer 9,3 milliards d’euros supplémentaires pour les États membres de l’UE.

    Les changements visent à accélérer la poussée de l’UE en faveur d’une « génération sans tabac » d’ici 2040. Dans le cadre du plan européen de lutte contre le cancer, les responsables de la santé veulent faire passer la consommation de tabac parmi les citoyens de l’UE du niveau actuel d’environ 25 % à 20 %. pour cent en 2025, et moins de 5 pour cent d’ici 2040.

    La commission a imposé ce mois-ci une interdiction des produits du tabac chauffés aromatisés pour freiner une augmentation de la demande chez les jeunes consommateurs. Aux États-Unis, les régulateurs de la Food and Drug Administration ont décidé d’interdire les produits de vapotage populaires, tels que Juul.

    Peter van der Mark, secrétaire général de l’Association européenne du tabac à fumer, un organisme de l’industrie, a averti que “si vous avez une augmentation soudaine et très forte, vous pouvez créer un marché pour le commerce illicite”. Dustin Dahlmann, président de l’Independent European Vape Alliance, a ajouté que l’imposition de taxes sur les nouveaux produits du tabac pourrait conduire à ce que “les alternatives beaucoup moins nocives” au tabagisme soient “beaucoup trop lourdement taxées dans de nombreux pays”.

    Une analyse d’impact divulguée a déclaré que l’augmentation du droit d’accise minimum aurait “un fort impact sur les consommateurs et les opérateurs économiques” dans les États de l’UE où les prix des cigarettes étaient bas, notamment la Bulgarie, la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie. L’évaluation a également noté que le droit d’accise sur les nouveaux produits du tabac “qui sont particulièrement attrayants pour les jeunes, qui risquent de développer une dépendance” aiderait les efforts de santé publique pour réduire la consommation de tabac.

    La proposition devra être approuvée par tous les États membres de l’UE avant d’être inscrite dans la loi. British American Tobacco, l’un des plus grands fabricants de cigarettes au monde, a souligné qu’il s’agissait « du début d’un long processus législatif ».

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    Rédacteur en chef, écorché vif, éternel raleur, conservateur et nationaliste. Parle parfois de vape.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *