Chine : la taxe sur la consommation de vapotage entrera en vigueur en novembre

  • FrançaisFrançais


  • Un taux de taxe de 36% sur la production ou l’importation de vapes et une taxe de 11% sur la distribution en gros des produits ont été annoncés.

    L’industrie chinoise a fonctionné dans une zone grise pendant des années, puis au cours des deux dernières années, un mouvement vers la réglementation a commencé. Dans le cadre de cette tendance, le ministère des Finances vient d’annoncer un taux d’imposition de 36% sur la production ou l’importation de vapes et une taxe de 11% sur la distribution en gros des produits.

    Pendant ce temps, un nouveau projet de loi qui est entré en vigueur plus tôt cette année, interdira 122 saveurs de vape comme proposé par l’Administration du monopole d’État du tabac (STMA), y compris de nombreuses saveurs de fruits et d’alcool. La nouvelle mesure modifie également le monopole du tabac du pays, l’étendant aux cigarettes électroniques, ce qui oblige les entreprises locales à s’enregistrer auprès de l’autorité du tabac.

    De plus, les fabricants locaux doivent désormais obtenir une licence supplémentaire pour prouver qu’ils disposent de fonds suffisants pour la production, ainsi que d’installations et d’équipements adéquats répondant aux normes établies. Par la suite, la STMA vient de publier un guide décrivant le processus permettant aux fabricants chinois de cigarettes électroniques d’obtenir la licence de fabricant requise.

    Les marques chinoises souffrent en raison de restrictions imminentes

    En raison de la direction que prend la Chine, les actions des marques de consommation chinoises ont souffert. En fait, l’année dernière, un actionnaire de Relx a intenté une action en justice aux États-Unis contre le fabricant chinois d’e-cig, accusant la société de ne pas avoir pris en compte la réglementation chinoise imminente lors de sa candidature à l’offre publique initiale (IPO) américaine en octobre 2020.

    Le recours collectif a été intenté devant le tribunal de district américain du district sud de New York, par l’investisseur Alex Garnett, qui a acheté 300 actions à 27,87 $. Il a déclaré que lui et d’autres investisseurs “ont subi des dommages importants dans le cadre de leurs achats d’actions” dans RLX Technology, qui est l’un des plus grands fabricants, distributeurs et vendeurs de produits de vapotage en Chine.

    Selon un article de ECigIntelligence, Garnett a accusé RLX de ne pas avoir pris en compte l’objectif des régulateurs chinois de durcir la réglementation régissant les produits de vapotage dans le pays, dans leur déclaration d’enregistrement pour l’introduction en bourse. “Les discussions de RLX sur les facteurs de risque n’ont même pas mentionné, encore moins décrit de manière adéquate le risque posé par, l’effort continu de la Chine pour établir une norme nationale pour les cigarettes électroniques qui les mettrait en conformité avec la réglementation ordinaire sur les cigarettes”, lit la plaintequi appelle à un procès devant jury.

    Lire plus loin : Reuter

    Le régulateur du marché chinois vient de publier de nouvelles normes de vape

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *