Des universités britanniques et canadiennes s’associent pour étudier le vapotage chez les adolescents

  • FrançaisFrançais


  • Financée par les Instituts de recherche en santé du Canada dans le cadre de l’opportunité de financement Health Effects of Vaping, une équipe de recherche multidisciplinaire composée de co-chercheurs et de partenaires communautaires sera dirigée par la Dre Stephanie Coen de l’Université de Nottingham et le Dr Jason Gilliland de l’Université Western .

    Des discussions franches sur le vapotage seront encouragées via des groupes de discussion en ligne, où les adolescents peuvent utiliser des avatars et des pseudonymes pour faciliter la participation anonyme.

    Les chercheurs visent à recueillir des données sur vapotage adolescent, dans l’espoir de développer des recherches et des ressources pédagogiques qui leur correspondent. L’équipe de recherche espère comprendre comment des facteurs tels que le sexe, la race, les circonstances socio-économiques, la localité et même la situation actuelle du COVID-19 affectent le comportement d’utilisation de la cigarette électronique chez les adolescents.

    L’étude examinera les rôles qui école, la maison, les sources en ligne et les environnements de vente au détail, jouent pour influencer le vapotage des adolescents. Des discussions franches sur le vapotage seront encouragées via des groupes de discussion en ligne, où les adolescents peuvent utiliser des avatars et des pseudonymes pour faciliter la participation anonyme.

    Lorsque des données satisfaisantes seront compilées, les chercheurs collaboreront avec des adolescents pour développer une campagne de communication créative adaptée à leur âge, comme un court métrage ou une bande dessinée, afin de livrer efficacement les résultats de l’étude.

    Les efforts du Canada pour lutter contre le vapotage chez les adolescents

    Au cours des derniers mois, le Canada a efforts accrus pour freiner le vapotage chez les adolescents. Celles-ci résultaient de données d’enquête publiées en décembre dernier, indiquant que près du tiers des élèves du secondaire en Alberta et au Québec, et un sur quatre en Ontario, avaient vapoté au cours du dernier mois. La province de la Colombie-Britannique a également connu des augmentations, mais celles-ci n’étaient pas aussi élevées que dans les autres provinces.

    Dans le cadre de l’année Enquête COMPASS sur le comportement sanitaire des élèves du secondaire, l’enquête est considérée comme la plus complète du genre au Canada. Les données recueillies dans le cadre de cette enquête sont mises à la disposition des chercheurs et des décideurs qui étudient le comportement des jeunes en matière de consommation de substances.

    «La consommation de cigarettes électroniques a augmenté chez tous les élèves, quels que soient leur sexe, leur classe, leur appartenance ethnique ou leur statut de fumeur», ont écrit les chercheurs dans un résumé de leurs résultats, préparé pour l’Agence de la santé publique du Canada. Québec Il a été constaté que les taux de vapotage étaient les plus élevés en 2018-2019, 32% des étudiants ayant déclaré avoir utilisé des cigarettes électroniques au cours du mois dernier, contre 27% au cours de l’année scolaire 2017-2018. Près de 60% des étudiants québécois ont déclaré avoir essayé le vapotage au moins une fois en 2018-2019, comparativement à 52% l’année précédente.

    Lire la suite: Actualités-Médical

    Une enquête nationale américaine indique une baisse significative du vapotage chez les adolescents

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *