État d’euphorie – Vapor Voice

  • FrançaisFrançais


  • Détails inconnus

    Ce à quoi ressemblera exactement la réglementation du cannabis en Allemagne reste incertain. La coalition devrait introduire une taxe sur le cannabis ; une étude récente de l’Université Heinrich Heine de Düsseldorf estime qu’une telle taxe pourrait rapporter 1,8 milliard d’euros (1,14 milliard de dollars) par an au Trésor public. La légalisation rapporterait environ 4,7 milliards d’euros par an en raison des recettes supplémentaires provenant de l’impôt sur les sociétés, de la taxe professionnelle et de la taxe sur la valeur ajoutée ainsi que des économies réalisées au niveau des poursuites et du système judiciaire. Cela pourrait également créer 27 000 nouveaux emplois, selon l’étude.

    Outre les pharmacies, les dispensaires agréés mentionnés dans l’accord de coalition pourraient inclure des bureaux de tabac et peut-être même des cafés dédiés comme aux Pays-Bas, qui tolèrent le cannabis récréatif pour la consommation personnelle. Le nouveau gouvernement devrait définir des seuils pour la teneur en tétrahydrocannabinol (THC), l’ingrédient psychoactif du cannabis, dans les produits à vendre. Le gouvernement pourrait également revoir le code de la route allemand, qui autorise actuellement 1 nanogramme de THC par millilitre de sérum sanguin.

    La proposition de légalisation, longtemps combattue par les précédents gouvernements dirigés par le parti chrétien-démocrate, a déclenché un débat houleux en Allemagne. Les médecins spécialisés dans le traitement de la toxicomanie préviennent que cela stimulerait la consommation et encouragerait les problèmes connexes, tels que la dépendance, les troubles dépressifs et anxieux, les psychoses et les retards de développement chez les jeunes. Pendant ce temps, les responsables de l’application des lois sont sceptiques sur le fait que la légalisation effacera le marché noir. Une taxe, selon eux, rendrait le cannabis légal beaucoup plus cher, entraînant ainsi une concurrence entre les sources légales et illégales.

    Georg Wurth, directeur général de l’Association allemande du cannabis, ne partage pas les préoccupations des forces de l’ordre. « Le marché noir sera au moins repoussé », dit-il. « Chaque euro de revenu qui sera généré sur le marché légal sera retiré du marché illicite, et chaque pour cent qui passe du marché noir au marché légal est un progrès. Je préfère avoir un marché légal et noir qu’un marché 100% illégal. Si vous prenez les cigarettes comme exemple, il y a aussi un marché noir, mais il n’est pas prévu d’interdire les cigarettes afin de freiner cela.

    La bonne tarification sera décisive pour dégonfler le marché illégal, ajoute Wurth. « Les trois partenaires de la coalition sont conscients qu’ils ne doivent pas surjouer leur jeu s’ils veulent vraiment faire reculer le marché illégal. Je suis convaincu qu’ils réussiront s’ils trouvent la bonne approche en matière de tarification. Au Canada, il a fallu environ deux ans et demi pour que la moitié des revenus du cannabis proviennent du marché légal.

    Le cannabis illicite se vend actuellement à 10 € le gramme en Allemagne. Fait intéressant, c’est aussi le prix de vente du cannabis médicinal en pharmacie. “Le cannabis est déjà relativement bon marché en Allemagne”, déclare Adrian Fischer, co-fondateur et directeur général de Demecan, qui fournit du cannabis médical. « Nous supposons que les consommateurs seront prêts à payer un prix plus élevé pour du cannabis légal à des fins récréatives de meilleure qualité que l’herbe illégale, mais le prix ne devrait pas dépasser 10 €. De plus, il faut garantir qu’il existe un nombre suffisant de points de vente de marijuana. Si un consommateur doit conduire 50 kilomètres jusqu’au prochain dispensaire légal, il est plus susceptible de rester avec son revendeur au coin de la rue. Si le prix du cannabis légal est compétitif, Fischer prévoit que le marché allemand de la marijuana atteindra 5 milliards d’euros dans cinq ans.

    Alors que l’Organisation allemande du cannabis s’oppose à une limite sur la teneur en THC, Fischer suggère de la lier à certaines limites d’âge, comme pour l’alcool. En Allemagne, les boissons à faible teneur en alcool, comme la bière ou le vin, peuvent être achetées légalement à partir de 16 ans, tandis que les buveurs d’alcool doivent attendre d’avoir 18 ans. 18 ans et avec une teneur en THC plus élevée pour les 21 ans », explique Wurth.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *