EVALI, Covid-19 booste la désinformation sur le vapotage

  • FrançaisFrançais


  • Une nouvelle étude menée par des chercheurs du Société américaine du cancer (ACS) montre les perceptions des e-cigarettes comme étant “plus nuisible » que les cigarettes par les adultes aux États-Unis ont plus que doublé entre 2019-2020 et les perceptions des e-cigarettes comme «Moins nuisible” diminué entre 2018 et 2020.

    L’étude a également révélé qu’une augmentation de la prévalence du tabagisme (2019-2020) était limitée à ceux qui percevaient les cigarettes électroniques comme “plus nuisible » que les cigarettes, tandis que l’augmentation de la prévalence de l’utilisation de la cigarette électronique était limitée à ceux qui percevaient les cigarettes électroniques comme “Moins nuisible” que les cigarettes, selon un communiqué de presse.

    La prévalence de la double utilisation des deux produits n’a augmenté que parmi ceux qui ont perçu ces produits comme également ou “aussi nocif”. Les résultats coïncident avec l’épidémie de lésions pulmonaires associées à l’utilisation de cigarettes électroniques ou de vapotage (EVALI) et la pandémie de COVID-19. Les données ont été publiées aujourd’hui dans le Journal américain de médecine préventive (AJPM).

    “Alors que tous les produits du tabac, y compris les e-cigarettes, présentent un risque pour la santé de l’utilisateur, des événements sanitaires majeurs, tels que l’épidémie d’EVALI fin 2019 et la pandémie de COVID-19 en 2020, ont ouvert la voie à de nouveaux tabagisme/ risques pour la santé liés à la cigarette électronique », indique le communiqué. “Pendant cette période, la qualité et le type d’informations auxquelles les individus ont été exposés peuvent avoir façonné la façon dont ils comparent les méfaits potentiels des produits du tabac, ce qui, à son tour, peut avoir modifié les comportements liés à l’usage du tabac.”

    La façon dont les individus perçoivent les méfaits des cigarettes électroniques par rapport aux cigarettes traditionnelles peut prédire leur décision individuelle d’utiliser des produits du tabac, mais selon les auteurs de l’étude, il s’agit de la première étude à fournir des preuves que cette relation se traduit par des changements de prévalence dans la population.

    “Bien que cette étude ait montré de nets changements dans les perceptions du public des méfaits de la cigarette électronique par rapport aux méfaits de la cigarette pendant EVALI et COVID-19, la conclusion la plus pertinente pour la santé publique est que l’augmentation de la prévalence du tabagisme et de l’utilisation de la cigarette électronique s’est produite principalement chez les personnes qui percevaient leur produit préféré comme relativement moins nocif », a déclaré Priti Bandi, chercheur principal, recherche sur les facteurs de risque et la surveillance du dépistage à l’American Cancer Society et auteur principal de l’étude. “Cela suggère que les perceptions du public des méfaits des cigarettes électroniques par rapport aux cigarettes influencent les habitudes de consommation de tabac de la population.”

    Dans cette étude, les chercheurs ont analysé les données de l’enquête sur les tendances nationales de l’information sur la santé parrainée par le National Cancer Institute et recueillies auprès de plus de dix mille adultes américains de 2018 à 2020. Les résultats ont montré les perceptions des cigarettes électroniques comme “plus nocif” que les cigarettes a doublé chaque année, augmentant le plus entre 2019 et 2020 (2018 : 6,8 %, 2019 : 12,8 %, 2020 : 28,3 %), tandis que l’incertitude (réponses de “je ne sais pas”) du préjudice relatif a diminué (2018 : 38,2 %, 2019 : 34,2 %, 2020 : 24,7 %). “Moins nuisible” les perceptions relatives ont diminué (2018 : 17,6 %, 2019 : 15,3 %, 2020 : 11,4 %), tandis que “aussi nocif” les perceptions sont restées stables (2018 : 37,4 %, 2019 : 37,7 %, 2020 : 35,6 %).

    Le tabagisme exclusif a augmenté entre 2019 et 2020 parmi ceux qui percevaient les cigarettes électroniques comme relativement “plus nocif” (2018 : 18,5 % ; 2019 : 8,4 % ; 2020 : 16,3 %), l’usage exclusif de la cigarette électronique a augmenté de manière linéaire parmi ceux qui la percevaient comme relativement “Moins nuisible” (7,9 % ; 15,3 % ; 26,7 %), et le double usage a augmenté linéairement chez ceux qui les percevaient “aussi nocif” (0,1 %, 1,4 % ; 2,9 %).

    “Il est difficile pour les individus de tirer des conclusions sur les effets à court et à long terme des produits du tabac sur la santé sans une communication claire, efficace et continue des autorités de santé publique, en particulier lorsque de nouveaux événements contextuels qui modifient les effets nocifs sur la santé se produisent”, a déclaré Bandi. « Il est nécessaire d’avoir des interventions comportementales pour encourager les individus à être des consommateurs informés des découvertes scientifiques disponibles et à comprendre que même si aucun produit du tabac n’est sûr, il existe des différences inhérentes entre les méfaits relatifs et absolus entre les produits du tabac qui peuvent influencer le comportement. À leur tour, les campagnes d’éducation à la santé publique doivent faciliter une prise de décision éclairée en traduisant avec précision les preuves scientifiques émergentes aux publics appropriés.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *