La Cour suprême rejette l’appel de Big Time Vapes

  • FrançaisFrançais


  • La Cour suprême des États-Unis a refusé aujourd’hui d’examiner une contestation de l’autorité de la FDA en vertu de la Tobacco Control Act. Le procès, intenté par le magasin de vape du Mississippi et le fabricant d’e-liquides Big Time Vapes et l’organisation commerciale United States Vaping Association (USVA), avait été rejeté par deux tribunaux fédéraux inférieurs.

    Le rejet par le tribunal de grande instance signifie que la décision du tribunal inférieur est maintenue. Il n’y a pas d’autre voie légale pour le procès.

    Le procès était basé sur la doctrine de la non-délégation, qui stipule que le Congrès ne peut pas déléguer son propre pouvoir législatif à des agences exécutives comme la FDA. Les avocats de Big Time Vapes ont fait valoir que, dans le Tobacco Control Act, le Congrès avait cédé de manière inconstitutionnelle son autorité législative à la FDA en donnant à l’agence le pouvoir de « considérer » des produits comme du tabac qui n’étaient pas spécifiés dans la législation originale de 2009.

    La doctrine de non-délégation n’a pas été appliquée par la Cour suprême depuis les années 1930, mais de nombreux observateurs pensent que la nouvelle majorité conservatrice de la cour est intéressée à relancer la question. Cependant, si cela est vrai, ils ne sont pas assez nombreux à considérer cette affaire comme le meilleur véhicule pour réaffirmer la doctrine.

    C’est un long chemin pour qu’une affaire soit entendue par la Cour suprême. Pour qu’une requête soit acceptée, quatre des neuf juges doivent accepter d’accorder un bref de certiorari (Latin pour “être assuré”). Le tribunal n’accepte généralement que 2 à 4 % des affaires qui lui sont soumises chaque année.

    Selon documents judiciaires, la pétition Big Time Vapes a été discutée par les juges lors d’une conférence le 3 juin. Nous ne savons pas combien de juges ont soutenu l’appel, mais ce n’était pas quatre ou plus.

    La plainte initiale a été rejetée par le tribunal de district américain du district sud du Mississippi en décembre 2019 et a échoué en appel devant la Cour d’appel du cinquième circuit l’année dernière.

    La Cour suprême examine également un autre appel d’intérêts vapoteurs. Des avocats représentant plusieurs petites entreprises de vapotage ont déposé une requête pour un bref de certiorari le 26 février, demandant à la Haute Cour d’examiner Moose Jooce, et al contre la Food and Drug Administration. Après quelques retards, le ministère de la Justice a répondu avec son mémoire le 2 juin.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *