La Fondation pour un monde sans fumée poursuivie par un ancien employé

  • FrançaisFrançais


  • En septembre 2017, l’un des principaux fabricants de tabac et fabricant de Marlboro, Philip Morris International Inc (PMI), avait annoncé qu’il allouait 1 milliard de dollars pour créer une fondation qui lutterait contre le , puis consacrerait 80 millions de dollars supplémentaires par an à la projet pour les 12 années suivantes.

    Naturellement, dès le départ, de nombreux experts anti-tabac étaient sceptiques sur le fait que l’objectif d’une telle motion n’était rien d’autre qu’un effort pour assurer la visibilité et le succès du produit de réduction des risques de Philip Morris, , et promouvoir tout autre programme de .

    Pourquoi un activiste anti-tabac a accepté le rôle de président

    Yach a considéré cette initiative comme une opportunité d’utiliser les ressources dont dispose l’industrie du tabac pour aider à contrer les dommages qu’elle a causés.

    De l’autre côté du bâton, Derek Yach, un militant antitabac de renom qui avait joué un rôle majeur dans la promulgation de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac (CCLAT) en 2005, avait (pour choquer la plupart) accepté la poste de président de la Fondation sans fumée.

    Il avait expliqué qu’il considérait cette initiative comme une opportunité d’utiliser les ressources dont dispose l’industrie du tabac pour aider à contrer les dommages qu’elle a causés. Il a ajouté à juste titre que bien qu’il croit aux dispositions de la CCLAT pour empêcher les gens de devenir fumeurs, il ne pense pas que cela ait beaucoup aidé les fumeurs existants à cesser de fumer.

    «Pour accélérer réellement le déclin du milliard de fumeurs, nous devons avoir un meilleur abandon, une et une meilleure réglementation des produits», avait-il dit à l’époque. “Et, je pense que ces éléments, je ne pense pas avoir l’énergie dont nous avons réellement besoin.”

    Pendant ce temps, une ancienne employée poursuit la fondation au motif qu’elle a été forcée de quitter son travail, après s’être demandé pourquoi le vapotage était promu comme une aide à la réduction du tabagisme. Bien sûr, il faut tenir compte du fait que beaucoup peuvent essayer de profiter de la perception générale de l’industrie du tabac comme le méchant ultime.

    Le procès

    Lourdes Liz, qui a travaillé jusqu’en février de l’année dernière en tant que directrice des médias sociaux de la fondation, a intenté une action en justice devant un tribunal de New York, alléguant que son ancien employeur avait mené des activités «destinées à augmenter les bénéfices et à faire les enchères de» Philip Morris et son ancienne société mère, Altria.

    Liz insiste sur le fait que Yach, avec la société de publicité Ogilvy, a proposé des campagnes mettant en vedette des influenceurs Instagram effectuant des astuces de vapotage, telles que faire des bulles. La campagne, qui n’a jamais été mise en ligne, était «clairement ciblée sur les adolescents et les adolescents». Liz a ajouté que l’attitude positive de la fondation à l’égard du vapotage en tant que moyen de réduire le tabagisme a servi les groupes de tabac, qui ont massivement investi ces dernières années dans des produits de livraison de nicotine sans fumée.

    La Fondation pour un monde sans fumée a déclaré qu’elle n’avait pas encore déposé de réponse officielle à la plainte, mais a ajouté qu’elle avait l’intention de «nier les allégations matérielles et de se défendre vigoureusement contre elle». «La Fondation condamne fermement le vapotage chez les jeunes et les adolescents, tout comme nous condamnons le tabagisme chez les jeunes et les adolescents», a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle s’était «engagée à aider les fumeurs adultes à arrêter de fumer ou à passer aux produits de réduction des méfaits du tabac».

    Conformément aux commentaires précédents de Yach, la fondation insiste sur le fait que, bien qu’elle reçoive un financement annuel de Philip Morris, elle reste totalement indépendante du groupe de tabac et d’Altria. De plus, la fondation ne travaille plus avec Ogilvy.

    Lire la suite: FT

    Fondation pour un monde sans fumée pour mettre en œuvre un index sans fumée

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *