La légalisation de la vape par le gouvernement chinois est une bonne chose

  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • L’annonce selon laquelle le gouvernement chinois allait intégrer la vape dans les lois qui régissent le tabac a fait couler beaucoup d’encre. Mais c’est une bonne chose si on comprend le système et la société chinoise.


    L'annonce selon laquelle le gouvernement chinois allait intégrer la vape dans les lois qui régissent le tabac a fait couler beaucoup d'encre. Mais c'est une bonne chose si on comprend le système et la société chinoise.

    Le gouvernement chinois a décidé de signer la fin de la récréation en incluant la vape dans les lois chinoises du tabac. Les crétins qui ne connaissent pas le fonctionnement de la Chine pensent sans doute que la vape est bannie en Chine… Bon, tout le monde va se calmer. Car dans un premier temps, cette régulation des cigarettes électroniques prendra du temps. On estime que les effets de la légalisation de la vape prendra effet après la seconde moitié de 2022.

    Qu’est-ce que le gouvernement chinois demande aux entreprises de vape ? Pour le moment, il n’y a pas de détails précis sur les critères à respecter. Mais on a des normes de bon sens sur la sécurité, la protection des mineurs et surtout, la fiabilité des entreprises. Et c’est ça qui est intéressant. Car aujourd’hui, le secteur chinois de la vape est un Far West où tout le monde peut créer les produits qu’ils veut sans respecter aucune norme.

    En fait, quelqu’un peut créer une entreprise de vape en quelques jours, fabriquer des pods de merde, les vendre par million et disparaitre dans la nature. C’est ce que le gouvernement chinois veut réguler. Vous avez plusieurs volets sur cette légalisation de la vape chinoise. La première est la licence pour pouvoir fabriquer des produits de vape.

    La licence

    L’aspect le plus important de cette légalisation de la vape chinoise est l’arrivée d’une licence pour la vape. Toute entreprise, qui veut fabriquer ou vendre des produits de vape en Chine, devra obtenir une licence. On ignore le prix de cette licence, mais cela garantira que les entreprises devront rendre des comptes si elles font les malignes.

    L'annonce selon laquelle le gouvernement chinois allait intégrer la vape dans les lois qui régissent le tabac a fait couler beaucoup d'encre. Mais c'est une bonne chose si on comprend le système et la société chinoise.

    Un officier de police (à droite) et un membre du personnel du bureau du monopole du tabac du comté de Daishan, dans la province du Zhejiang (est de la Chine), dénombrent des cartouches de cigarettes électroniques en contrebande. La police locale a découvert une affaire de contrebande en Chine et d’exploitation illégale des cigarettes. La police a arrêté 20 suspects et saisi plus de 2 000 cartouches de cigarettes électroniques d’une valeur de plus de 10 millions de yuans (1,5 million de dollars). Photo : VCG

    Par exemple aujourd’hui, n’importe qui peut créer une entreprise de vape en quelques jours, fabriquer des produits de merde et se casser avec l’argent en abandonnant les consommateurs. Avec une licence, ce sera plus difficile puisque les autorités chinoises cherchent avant tout à avoir des entreprises fiables qui vont exercer pendant des années.

    Cette licence va faire mal aux petites entreprises de vape, car soit elles ne pourront pas se payer la licence ou qu’elles ne pourront pas satisfaire les normes de sécurité demandées. La sécurité chinoise peut être draconienne, concernant l’électronique. Ainsi, les appareils de vape avec des batteries intégrées type Lipo devront passer plusieurs contrôles de sécurité pour éviter des accidents ou des défauts de fabrication. Cela s’appliquera aussi aux mods avec accus intégrés puisque le gouvernement chinois pourront décider des normes du chipset utilisé.

    Des gros mastodontes de vape

    Le marché chinois de la cigarette électronique reste faible autour de 5,5 milliards de yuans, soit 766 millions d’euros et les produits auxiliaires représentent 70 % de ce marché. Cela inclut le tabac chauffé, à mâcher, etc. Mais le marché chinois reste gigantesque, car on estime qu’il y a 10 millions de vapoteurs en Chine comparé aux 8 millions aux Etats-Unis.

    Les grandes entreprises de vape telles que Smoore, Smok, Aspire ou Innokin ont applaudi l’arrivée de ces régulations de l’Etat chinois. C’est normal, elles ont les reins solides pour payer la licence et respecter toutes les normes en vigueur. Ces entreprises pourront ensuite se développer en toute tranquillité sous l’ombre bienveillante de l’Etat chinois. En revanche, c’est sûr que c’est mal parti pour la concurrence avec les petites entreprises qui vont disparaitre. La Chine aime bien créer de gros mastodontes économiques pour ensuite les collectiviser afin de les contrôler plus facilement.

    Mais cela nous évitera l’arrivée de produits foireux de vape sur le marché. 2021 a été une année désastreuse pour la vape. D’une part avec la destruction orchestrée de la vape américaine par ses propres élites politiques et scientifique. Et d’autres vapes, le marché a été saturé par des pods jetables pré-remplis qui a exercé une pression économique sur le prix de la nicotine et de composants comme la PG/VG. Avec ces normes chinoises, les entreprises de vape ne pourront lancer ce type de mode à la con et disparaitre par la suite.

    Des e-liquides limités à 20 mg

    En plus de la sécurité des appareils de vape, cette légalisation de la vape chinoise implique aussi des normes accrues sur les e-liquides chinois. Des marques comme Hangsen, Hiliq et d’autres seront forcés de normaliser leur production. Depuis 2019, la Chine pense à limiter le taux de nicotine à 20 mg comme en Europe.

    Cela serait désastreux pour les fabricants qui proposent de la nicotine “strong” dédié au marché du DIY. Cela pourrait faire très mal à Hiliq qui est un grossiste de nicotine. Mais reste à voir si le gouvernement chinois va distinguer le marché du consommateur de celui du B2B.

    Et en Chine, tu ne peux pas te permettre de ne pas respecter les nouvelles lois en vigueur. Ils ne plaisantent pas avec les peines d’emprisonnement et les amendes. Et les chinois, vu leur modèle de socialisme, sont toujours contents du contrôle étatique. Et surtout, que cette légalisation de la vape chinois sera symétrique.

    Cela signifie que cela s’appliquera aux entreprises chinoises ET étrangères de vape. On ne s’en rend pas compte, mais il y a beaucoup de fabricants de liquides américains qui vendent leurs e-liquides en Chine, nicotinés à 30 et 50 mg. Tout cela va se terminer si les e-liquides sont limités. Cela implique aussi que les pseudo fabricants américains et canadiens, comme Vaperz Cloud, QP Design et autre devront aussi respecter toutes les normes en vigueur.

    Et le protectionnisme chinois pourrait faire son oeuvre en interdisant des produits étrangers pour promouvoir la vape Made in China.

    Une augmentation du prix de la vape à venir

    Comme je le disais dans mon livre, La vape qui dérange, 99 % de la vape est fabriqué en Chine. Le prix de la licence, les taxes qui vont inévitablement s’appliquer, implique obligatoirement une augmentation des prix des produits de vape. Cette augmentation sera de 10 à 20 % selon comment le gouvernement chinois va taxer ce secteur. De ce fait, il faut s’attendre à une influence sur les prix à partir de aout ou de septembre 2022.

    Les ramifications de cette légalisation de la vape chinoise sont titanesques. C’est ce qui se passe quand un pays contrôle tout un secteur. Alors que l’Occident passe son temps à légiférer et interdire la vape, la Chine continue de la produire et aujourd’hui, le moindre éternuement du gouvernement chinois va se ressentir sur toute la planète.

    Mais il faudra attendre tous les détails de la loi pour déterminer si c’est très bon ou très mauvais pour la vape. Cela peut être les deux, si les chinois commencent à penser que la vape est dangereuse, alors on est mort. Ils ne vont pas suivre le chemin de l’Angleterre avec une politique pro-vape, ce n’est pas leur genre. Mais il faudra attendre et voir, car tous les vapoteurs au niveau mondial en seront affecté.

     

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *