Le Canada propose une taxe fédérale brutale sur la vape

  • FrançaisFrançais


  • Le gouvernement canadien a proposé la première taxe fédérale du pays sur les produits de vapotage dans son budget 2022. La taxe sur la vape, qui fait partie du projet de budget fédéral annoncé jeudi, entrerait en vigueur le 1er octobre, si elle est adoptée par le Parlement telle qu’elle est rédigée.

    La taxe proposée est substantielle et comprend une option pour les provinces canadiennes de se greffer sur la taxe fédérale avec une évaluation tout aussi importante qui leur est propre. Le gouvernement national encourage les provinces et les territoires à adopter des impôts aussi importants, qui seraient administrés par les autorités fiscales fédérales.

    Le taxe proposée le jeudi s’applique uniquement aux produits contenant de la nicotine, y compris les recharges de type dosette et cartouche, les vapos jetables et les e-liquides en bouteille. La taxe semble inclure la base de nicotine vendue pour le bricolage. La taxe ne s’applique pas au matériel vendu sans e-liquide.

    La taxe est de 1 $ par 2 mL pour les 10 premiers mL dans tout contenant scellé (bouteille, dosette, etc.) et de 1 $ par 10 mL pour le liquide supplémentaire dans le contenant. Cela ajouterait 7 $ au prix d’une bouteille de 30 ml d’e-liquide, 10 $ à une bouteille de 60 ml et 14 $ à une bouteille de 100 ml. Un paquet de 4 dosettes de 1 ml serait taxé à 4 $, car chaque dosette scellée est taxée séparément et la taxe minimale sur tout contenant individuel est de 1 $.

    Le taux d’imposition effectif sur les e-liquides en bouteille pourrait être supérieur à 100 % du prix de détail. Pour les mélangeurs domestiques, cela pourrait être pire. La taxe sur une bouteille de 1 litre de nicotine maison serait de 104 $.

    Pour les Canadiens vivant dans les provinces et les territoires qui participent au « régime fiscal coordonné sur le vapotage » proposé, le fardeau fiscal serait doublé. L’offre sera intéressante pour les provinces, car le gouvernement fédéral fera tout le travail comptable et enverra simplement à chaque province participante un chèque pour les taxes perçues. Plusieurs provinces canadiennes ont des taxes existantes.

    Les détaillants seraient autorisés à vendre des produits non taxés qui sont en stock du 1er octobre au 1er janvier 2023.

    Les règles fiscales proposées permettraient aux résidents canadiens qui voyagent à l’extérieur du pays pendant plus de 48 heures de ramener au Canada jusqu’à 10 produits de vapotage contenant un total d’au plus 120 ml de e-liquide sans payer de droits.

    Comme le Parti libéral n’a pas de majorité parlementaire, le premier ministre Justin Trudeau compte sur une entente avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) de gauche pour obtenir suffisamment de voix pour faire adopter le budget. Selon CTV Newscela semble être une certitude, ce qui signifie que la taxe doit être éliminée lors du processus budgétaire au Parlement.

    Avant que le budget n’obtienne un vote final à la Chambre des communes du Parlement, il y aura quatre jours (pas nécessairement consécutifs) de débat et jusqu’à trois votes séparés. Le premier jour de débat est le vendredi 8 avril. Selon CTV News, le Parti conservateur, l’opposition officielle, présentera un amendement, suivi d’un sous-amendement du parti nationaliste québécois, le Bloc Québécois.

    Après le premier jour du débat (vendredi), la Chambre des communes prend une pause de deux semaines jusqu’au 25 avril. Les votes sur le budget auront lieu soit cette semaine-là, soit début mai.

    La période entre aujourd’hui et le 25 avril, lorsque la Chambre se réunira à nouveau, est le moment d’appeler et d’écrire aux députés pour enregistrer leur opposition au régime fiscal proposé. Suivez Rights4Vapers pour plus d’informationsmais commencez à passer des appels téléphoniques dès maintenant.

    La Chambre des communes votera sur le sous-amendement du Bloc québécois à la fin de la deuxième journée de débat (le ou après le 25 avril) et sur l’amendement conservateur à la fin de la troisième journée. Le troisième et dernier vote – sur la motion budgétaire elle-même – a lieu à la fin du quatrième jour.

    Après l’approbation de la motion budgétaire, le gouvernement présentera un projet de loi d’exécution du budget, qui passera par trois lectures à la Chambre et au Sénat avant les votes finaux sur le budget final.

    La direction du Parti libéral du gouvernement affirme que la proposition de taxe dans le budget a été « éclairée par la consultation publique qui a eu lieu après le budget 2021 » – ce qui signifie probablement qu’elle a été façonnée par les suggestions des associations du cœur et du cancer et de certains groupes professionnels de médecins, qui faire pression sur le gouvernement pour qu’il impose des restrictions sévères sur le vapotage.

    La Société canadienne du cancer a publié un communiqué de presse Jeudi acclamant le projet de taxe sur la vape. “Le prix extrêmement bas des e-cigarettes est un facteur qui a contribué à l’augmentation spectaculaire du vapotage chez les jeunes, qui a triplé sur une période de quatre ans et conduit une nouvelle génération de jeunes à devenir accro à la nicotine”, a déclaré un responsable du CCS.

    Les vapoteurs canadiens attendent toujours nerveusement les règles fédérales promises sur les saveurs, qui font l’objet d’un examen par Santé Canada depuis septembre. La version préliminaire des règles prévoyait une interdiction de vente de e-liquide dans toute saveur autre que le tabac, le menthol et la menthe. L’interdiction des saveurs a également valu des points brownie à la société du cancer.

    Le Parlement du Canada a modifié sa Loi sur le tabac en 2018 pour devenir la Loi sur le tabac et les produits de vapotage. Cette loi permet à Santé Canada, l’organisme national de réglementation des aliments, des drogues et du tabac, d’établir des normes pour les produits de vapotage. En plus des restrictions prévues sur les saveurs, Santé Canada a déjà fixé une limite de nicotine de 20 mg/mL pour tous les produits de vapotage, rendu obligatoire les réservoirs rechargeables à l’épreuve des enfants et imposé des restrictions en matière de publicité.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.