Le Mexique interdit les ventes de vape par décret présidentiel

  • FrançaisFrançais


  • Le Mexique interdira la vente de tous les produits de vapotage et de tabac chauffé, par décret du président Andrés Manuel López Obrador. Le président a signé l’ordonnance lors d’une cérémonie tenue lors d’une conférence de presse mardi.

    Le décret présidentiel a été annoncé pour coïncider avec la Journée mondiale sans tabac, la célébration annuelle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) des efforts de lutte antitabac. Un représentant de l’OMS était sur place pour remettre un prix au président mexicain en « reconnaissance de son leadership et de son soutien indéfectible pour renforcer les mesures de lutte antitabac au Mexique ».

    L’arrêté présidentiel interdit « la circulation et la commercialisation aux États-Unis du Mexique… quelle que soit leur origine, des systèmes électroniques d’administration de nicotine, des systèmes similaires sans nicotine, des cigarettes électroniques, des dispositifs de vaporisation ayant des usages similaires, ainsi que des solutions et des mélanges utilisés dans ces systèmes, ” selon le site d’information mexicain Paudal.

    Vaping360 n’a pas été en mesure de trouver une version publiée du décret, on ne sait donc pas s’il interdit également la possession et l’utilisation personnelles. La Cour suprême mexicaine a précédemment statué qu’une interdiction antérieure des vapes et des produits du tabac chauffés était inconstitutionnelle, il est donc possible que celle-ci puisse également être contestée avec succès.

    Début 2020, López Obrador a publié un décret interdisant les importations de produits de vapotage. Comme l’interdiction de vente récemment annoncée, l’interdiction d’importation de 2020 a été largement étayée par des allégations de dangers non prouvés promues par les organisations de lutte contre le tabagisme financées par Bloomberg Philanthropies de l’OMS.

    La justification de l’interdiction antérieure s’appuyait également fortement sur les craintes entourant l’épidémie mal comprise d'”EVALI” aux États-Unis, qui a été causée par les fabricants de cartouches de vapotage d’huile de THC du marché noir qui utilisaient de l’acétate de vitamine E dangereux pour augmenter leurs profits, et n’avaient rien à voir avec le vapotage de la nicotine.

    La nouvelle interdiction de vente a également été fondée sur des menaces pour la santé non prouvées. En mai, la Commission fédérale mexicaine pour la protection contre les risques sanitaires a émis une “alerte sanitaire maximale” à la manière de l’OMS concernant le “degré élevé de nocivité” posé par les cigarettes électroniques.

    “C’est un mensonge que les nouveaux produits, les vapoteurs, soient une alternative à la cigarette et aujourd’hui ils présentent une propagande qui indique que ce qui est nocif c’est la combustion du tabac, la fumée, mais c’est faux”, a déclaré le vice-ministre de la Santé Hugo López Gatell à la conférence de presse.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    Rédacteur en chef, écorché vif, éternel raleur, conservateur et nationaliste. Parle parfois de vape.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *