L’Union européenne va proposer la première taxe européenne sur le vapotage

  • FrançaisFrançais


  • Jusqu’à présent, la situation fiscale dans l’UE a été fragmentée, car différents États membres ont imposé différents taux d’imposition sur différents produits. Et bien que les produits de vapotage soient réglementés par la directive sur les produits du tabac (TPD) en ce qui concerne l’aspect sanitaire des choses, il n’y a toujours pas de cadre fiscal à l’échelle de l’UE pour eux. En 2017, la Commission européenne (CE) avait demandé des consultations sur une proposition de révision de la directive sur les accises sur le tabac (TED), qui aurait inclus une telle taxe.

    En février 2020, un rapport de la CE a suggéré que ce manque d’uniformité est une source de préoccupation du point de vue du marché intérieur. « Du côté du marché, les développements se sont accélérés dans les nouvelles cigarettes électroniques, les produits du tabac chauffés et une nouvelle génération de produits modernes arrivent sur le marché (contenant de la nicotine ou du cannabis) », lit-on. “Le manque actuel d’harmonisation du cadre réglementaire fiscal pour ces produits limite également la possibilité de surveiller leur développement sur le marché et de contrôler leurs mouvements.”

    À cet effet, les modifications fiscales proposées augmenteraient la taxe d’accise minimale de l’UE sur les cigarettes de 1,80 € à 3,60 € par paquet de 20, augmentant les prix dans les pays d’Europe de l’Est où les paquets peuvent être vendus à moins de 3 euros. La Hongrie, par exemple, a augmenté progressivement la taxe locale sur le tabac, rendant les produits inabordables pour la plupart des habitants. Cela s’est produit à la suite d’un procès devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) par la Commission européenne (CE) en 2019, pour non-application du droit d’accise minimum requis sur les cigarettes.

    Le projet de taxe sur les appareils électroniques

    De plus, une mise à jour de la directive européenne sur la taxe sur le tabac de 2011 introduira une taxe sur les produits à base de nicotine innovants tels que les vapos et le tabac chauffé. Une caractéristique clé de cette taxe est que les produits de vapotage les plus puissants seront soumis à une taxe minimale de 40 % qui leur sera appliquée, tandis que les vapoteurs moins puissants seront soumis à une taxe de 20 %. Les produits du tabac chauffés seront également concernés par une redevance de 55 %, soit un taux d’imposition de 91 € pour 1 000 articles vendus.

    Lire plus loin : Royaume-UniActualités

    Chine : la taxe sur la consommation de vapotage entrera en vigueur en novembre

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    Rédacteur en chef, écorché vif, éternel raleur, conservateur et nationaliste. Parle parfois de vape.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *