Ma première fois dans la vape

  • FrançaisFrançais

  • Je vous raconte ma première fois dans la vape pour montrer que ce n’était pas mieux avant, mais que ce n’est pas mieux aujourd’hui.


    La première bouffée que je prend avec une cigarette électronique est le 21 octobre 2018, c’était un dimanche et je me rappelle comme si c’était hier alors que je vais fêter quasiment ma quatrième année sans aucune clope au bec. Le principal problème de la vape pour moi est que dans mon bled, Madagascar, la vape est aussi accessible que le bon sens chez Olivier Véran.

    Depuis cette époque, on n’a quasiment aucun Vape Shop, mais il y a toute une vape informelle sur Facebook où vous avez des mecs qui font des achats en France pour les revendre. Donc, les produits, vous pouvez en trouver, mais cela coute la peau des fesses. Mon premier budget de vape est 50 % de mon salaire ce qui vous donne une idée de ma volonté pour se débarrasser de la tueuse.

    A cette époque, j’était rédacteur scientifique et donc, je savais que la vape était un bon outil de cessation tabagique. 2 mois avant de 21 octobre, je me retrouve à respirer comme un phoque asmathique qui aurait eu une syncope quand il voit Véran s’exprimer en public. En bref, je n’arrivais pas du tout à respirer. Même si je déteste les blouses blanches (et mille fois plus depuis), je vais chez le toubib qui me fait une radio. A un moment, il me montre un truc et je me suis demandé pourquoi il me montre une image de la planète Mars, mais en fait c’était mes poumons criblés de balles infectieuses.

    Il me pose la question fatidique, est-ce que vous fumez ? A la nanoseconde où je dis oui, il abandonne tout le reste du diagnostic et il me dit genre, le méchant dans un Far West, qu’il faut arrêter tout de suite sinon… Moi qui pensait déjà au crabe, je me suis rendu compte par la suite est que la spécialité de la médecine n’est pas de soigner les gens, mais de vous faire flipper à mort pour qu’ils te vendent leurs merdes.

    Je m’en suis sorti, mais ça ma donné un coup de pied au cul sur le fait qu’il fallait que j’arrête la clope. Je fumais depuis l’âge de 17 ans et j’en avais 36 en 2018. La moitié de ma vie et autant vous dire que l’addiction était tellement forte que je ne pensais pas que je pourrais me passer d’une clope, même pendant une heure et pourtant je suis là devant vous aujourd’hui.

    Après la séance de flip chez le toubib, j’ai laissé passé 1 mois, mais j’ai commencé à chercher de la vape dans le coin. Autant dire que c’était le désert. Le problème de la vape est que c’était un secteur fermé, tu ignores ce que c’est tant que t’as pas plongé dedans. J’ignorais qu’il y avait des vendeurs informels. Mais je me débrouille en me ruinant, à acheter un kit Smok avec des liquides à 6 mg et 12 mg, dans un pseudo-vape shop pour les expats. La vendeuse qui était autant une pro de la vape que Véran était un modèle d’honnêteté, elle ne comprenait rien à la nicotine, avait peur de cette substance et évidemment, elle ne voulait pas que j’achète des liquides à 12 mg. C’est moi qui lui ai forcé la main.

    J’ai donc commencé ce 21 octobre 2018 et pour moi, c’était un basculement direct. Il y a des gens qui vapent et fument en même temps pour avoir une transition en douceur. Mais je n’avais pas l’argent pour me le permettre. Ma famille avait accepté que je fasse cette expérience de vape à la condition express que ce soit efficace à 100 %. La vape vous donnera un boost de 30 % environ, mais les 70 %, c’est votre volonté qui va les alimenter. Dire que la vape est une baguette magique où vous allez quitter une addiction de plusieurs décennies les doigts dans le nez, est une bêtise et une escroquerie. Vous allez en chier, surtout aujourd’hui avec la limite de nicotine.

    Dans la semaine qui suit, c’était un jeudi, mon frère, voulant aussi m’aider, me donne un autre kit qui va cette fois marcher pour moi. C’était l’Atopack Dolphin de Joyetech avec des résistances en céramique et adapté pour du MTL. Ben oui, j’étais con, je tentais d’avoir de la nicotine avec un kit Smok. je mets le liquide de 12 mg dans ce pod et après mes premières bouffée, je sens tout de suite mes récepteurs de nicotine qui se saturent et qui me donnent cet apaisement si caractéristique.

    Et par la suite, j’ai plongé tête baissée dans la vape. A l’époque, sur Youtube, il y avait plein de passionnés qui faisaient des Lives et c’était beaucoup plus artisanal. Aujourd’hui, c’est du business, du business, de la corruption, de l’escroquerie et encore du business. Les relations humaines qui étaient la base de la vape ont été détruites. Je me suis intéressé au reconstructible que j’ai adopté, j’ai appris à faire mes coils, à lire toutes les études scientifiques, à faire du DIY et à comprendre que la vape avait autant d’ennemis que Raoult et cela a même donné un livre qui reste pertinent, même aujourd’hui.

    J’ai toujours autant besoin de nicotine et je carbure aujourd’hui uniquement aux sels de nicotine. Mais la vape a marché pour moi alors que je suis parti avec des handicaps d’accessibilités et de produits non adaptés. Aujourd’hui, dans les pays développés avec une accessibilité maximale, il n’y a aucune excuse pour les fumeurs. Elle a marché pour moi et elle peut marcher pour vous.

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.