Quand une entreprise de vape dégueule sur la vape

  • FrançaisFrançais


  • Respira Technologies utilise probablement un site Web pour diffuser de la désinformation sur le vapotage afin de promouvoir son propre produit. Rapporté par Jim McDonald de Vaping360, un site Web promu par Respira contient de fausses allégations selon lesquelles un scientifique mandaté par Public Health England (PHE) et un auteur de l’étude « le vapotage est 95 % plus sûr » que les cigarettes combustibles avait des liens financiers avec l’industrie du tabac.

    La société californienne qui envisage de poursuivre l’approbation d’un médicament pour un produit de thérapie de remplacement de la nicotine de type nébuliseur inhalé s’est également lancée dans une campagne de dénigrement suggérant que Juul Labs et d’autres fabricants de produits de vapotage pourraient être responsables de certains des cas de lésions pulmonaires « EVALI »  et a encouragé la Food and Drug Administration des États-Unis à adopter des normes qui empêcheraient la vente de la plupart des produits de vape, selon McDonald.

    Respira relie son propre site Web à un site appelé « Vaping Fact Checker » qui tente de lier le vapotage de nicotine à l’épidémie de lésions pulmonaires « EVALI » de 2019. Une page du site intitulée « Produits liés à EVALI » montre les produits Juul, SMOK et Suorin et implique qu’ils ont causé ou pourraient causer « EVALI ».

    Sous le titre « Myth Busting », le site web Vaping Fact Checker affirme également que « l’un des auteurs » de Public Health England qui examinera des données probantes sur la cigarette électronique en 2015 a des « liens financiers » avec la société de tabac Philip Morris International.

    Le défenseur britannique de la réduction des méfaits du tabac, Clive Bates, qui a suivi et participé au débat sur le rapport PHE 2015, est directeur de Counterfactual Consulting et ancien directeur d’Action on Smoking and Health (ASH) au Royaume-Uni, a déclaré qu’il semble que le l’auteur de l’allégation Vaping Fact Checker a confondu l’examen PHE avec un papier séparé rédigé par un groupe d’experts dirigé par le chercheur en médicaments David Nutt.

    “Il est à la fois offensant et absurde de prétendre que les experts qui ont entrepris les examens des preuves de Public Health England ont été en quelque sorte compromis par les intérêts de l’industrie du tabac”, a déclaré Bates à Vaping360. “Ce sont tous des scientifiques de haut niveau sans conflits d’intérêts.”

    De la part d’entreprises issus de l’abomination Big Pharma, ce n’est pas très étonnant. On ne doit pas oublier que Bloomberg, qui dégueule sur la vape à longueur de journée, a aussi investi dans une entreprise de vape issu de Big Pharma appelé Hava Health. C’est beaucoup plus facile d’imposer un produit de merde quand on a détruit la concurrence avec de la propagande et des techniques fascistes.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.