Que nous réserve la vape pour 2022 ?

  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • L’ombre de la TPD, le plan européen pour battre le cancer, mais évidemment, la légalisation de la vape chinoise sera le plus grand impact de ce secteur pour 2022.


    L'ombre de la TPD, le plan européen pour battre le cancer, mais évidemment, la légalisation de la vape chinoise sera le plus grand impact de ce secteur pour 2022.

    L’année 2021 se termine par un champ de ruine pour la vape. 2021 nous a donné l’occasion de voir la destruction de la vape américaine avec le ban des livraisons par USPS, mais aussi les multiples législations vapicides. Les rejets systématiques et automatiques de la PMTA pour n’importe quel produit de vape, à part pour ceux de Big Tobacco.

    La première moitié de 2021 a été dominé par la pénurie de matières premières comme la PG, la VG et la nicotine. La demande de nicotine avait explosé, notamment à cause des fabricants de vape chinois qui avaient décidés que la tendance de la vape en 2021 serait des pods jetables pré-remplis. De quoi dégouter de la vape vu tout ce qu’on peut faire avec. 2021 a été une année de transition, de désillusion, mais aussi de stagnation.

    La crise chez les fabricants chinois de vape, à cause de la fermeture de nombreux vape shop et du déclin de la vape américaine, a créé une concentration du secteur avec les gros mammouths qui ont racheté plein de petites entreprises. En Europe, l’année 2021 a été dominée par l’ombre de la TPD avec l’interdiction des arômes, la taxation massive et autres stupidités pour détruire la vape.

    Et honnêtement, 2022 ne sera pas mieux pour la vape, mais on espère que ce ne sera pas pire.

    La TPD

    L’année 2021 a failli nous donner une TPD qui est aussi dangereuse que la PMTA, mais pour le moment, son application est repoussée jusqu’en 2023. Même si les vapoteurs crient victoire, il faut bien comprendre que toutes les directives détruisant la vape ont été retenus. L’UE va utiliser le cadre de l’OMS pour encadrer la vape, donc c’est foutu, ses conclusions scientifiques se basent sur le rapport SHEER qui est une montagne d’excréments anti-vape.

    Cette salope de Commission européenne a sans doute voulu noyer le poisson en retardant la TPD de quelques années afin de la faire passer en catimini. Car le lobbying des pro-vapes, notamment des britanniques a bien marché. Il faut aussi comprendre que la Commission va faire ce que lui disentt les pays sous influence germanique. L’Allemagne ? Taxation de la vape. Les Pays-Bas ? Interdiction des arômes. Et ce sont des mesures déjà en place.

    2023 va être une année charnière, car plusieurs choses vont se télescoper. Le FCTC de l’OMS, son cadre de travail pour lutter contre le tabagisme, risque de détruire la vape une bonne fois pour toutes en 2023. En 2023, vous avez aussi le Royaume-Uni qui montrera ses mesures pro-vape, avec des cigarettes électroniques sous ordonnance et une meilleure reconnaissance de la vape par le personnel de santé britannique.

    Le Plan européen pour battre le cancer

    Dans mon livre, j’avais dit que si la Commission n’arrive pas à interdire la vape avec la TPD, alors elle le fera via le Plan européen pour battre le cancer. Et ce Plan n’est pas une simple directive, mais une véritable loi qui couvre tous les Etats membres. Cela signifie qu’on doit l’appliquer sans aucune modification possible au niveau national. Et on a les mêmes bêtises, interdiction des arômes et taxation de la vape au même titre que la clope.

    De plus, le changement du gouvernement allemand avec les verts qui font partie de la coalition va donner des munitions contre la vape. Les verts allemands sont intégralement anti-vape et c’est la même chose pour les verts français. Donc, cela n’annonce rien de bon. Des organisations comme la World Vapers Alliance tentent de faire du lobbying, mais elle ne peut atteindre que le parlement. Le parlement ne décide jamais de rien, il faut directement intervenir auprès de la commission.

    De plus, l’une des salopes anti-vape les plus acharnées, Michèle Rivasi, fait partie intégrante de ce Plan européen pour battre le cancer, c’est comme mettre un végan pour promouvoir un rayon de boucherie au supermarché ! Mais les verts sont aussi lâches que parasitaires, donc ils ne vont pas oser détruire la vape en la regardant droit dans les yeux. En revanche, ils vont l’asphyxier petit à petit, comme une technique de Waterboarding, pour dégouter les gens de la vape en la rendant trop chère et totalement insipide.

    Malheureusement, les Etats membres n’ont aucun pouvoir sur la Commission européenne, qui elle-même, est dirigée par l’Allemagne éternelle et ses laquais.

    La légalisation de la vape chinoise

    Mais pour moi, l’événement le plus important de 2022 de la vape sera la légalisation de la vape chinoise par le gouvernement chinois. Cela va avoir des ramifications majeures au niveau des prix, mais aussi sur l’épuration du secteur. On sait très peu de choses sur la législation proposée, mais on sait qu’il y aura une licence obligatoire pour les fabricants et les vendeurs de vape et que les chinois veulent une meilleure sécurité sur les mods avec accus intégrés ou non.

    On ignore combien coutera la licence, mais son objectif est double et peut être positif. Le premier est d’éviter l’apparition d’entreprises de vape sorties nulle part qui balancent des produits foireux sur le marché et qui se barrent avec le fric ! La licence impliquera que les entreprises devront montrer patte blanche, qu’ils devront garantir une fiabilité sur le long terme et une meilleure sécurité du produit.

    Avant cette légalisation de la vape chinoise, le secteur était un véritable Far West où tout le monde faisait ce qu’il voulait. On pouvait créer une entreprise de vape en quelques jours et promouvoir ses produits sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi, les marques reconnues de la vape comme RELX, Aspire ou Smok ont accueilli cette nouvelle avec le sourire.

    Car pour eux, cela signifie moins de compétition de la part de petites entreprises de vape. C’est sûr que l’innovation pourrait prendre un petit coup, mais comparé au bienfait de ne plus avoir d’entreprises foireuses de vape, c’est une vraie avancée. Depuis plusieurs années, la Chine veut imiter l’Europe sur le taux maximum de nicotine et je trouve que c’est une stupidité (car on ne devrait jamais imiter l’Union Européenne sur quoi que ce soit).

    Donc, il se pourrait que la Chine limite son taux de nicotine à 20 mg ce qui va avoir d’énormes impacts sur des entreprises comme Hiliq. Cette légalisation de la vape chinoise est aussi symétrique. Cela signifie que cette loi sera valable pour les entreprises étrangères de vape qui veulent pénétrer le marché chinois. Et ce marché chinois de la vape est l’un des plus grands au monde avec plus de 10 millions de vapoteurs.

    La conséquence de la légalisation de la vape chinoise pour les consommateurs sera une augmentation des prix. Le prix de la licence et les couts pour suivre les normes de sécurité vont sans doute entrainer une hausse du prix des appareils de vape de l’ordre de 15 à 20 %. Ainsi, si on dépense aujourd’hui 40 dollars pour un mod double accus, alors il faudra dépenser 50 ou 55 dollars à partir de la seconde moitié de 2022. Cette légalisation de la vape chinois arrivera en première moitié de l’année 2022 et cela se ressentira dans sa seconde moitié.

    Cela va aussi créer des concentrations d’entreprises où on aura quelques mammouths de la vape qui auront le monopole du secteur. Et le gouvernement chinois a toujours l’habitude de suivre cette stratégie. Adopter une politique de “laisser-faire” dans un secteur, ensuite créer quelques géants pour les contrôler à leur tour. Cela évite des mauvaises surprises par de petites entreprises qui seraient hors de contrôle de Pékin.

    Pour moi, c’est une bonne nouvelle. Parce que si le gouvernement chinois a pris la peine de réguler ce secteur, cela signifie qu’il a un poids financier certain, qu’il commence à voir la vape dans son pays et qu’il ne va pas le décapiter comme l’Occident le fait depuis 2019.

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *