RJ Reynolds doit payer à Altria plus de 95 millions de dollars pour des brevets enfreints

  • FrançaisFrançais


  • Altria, basée en Virginie, a accusé le concurrent RJR d’avoir violé les brevets liés à ses produits électroniques avec des dosettes pour stocker et chauffer la nicotine liquide. A cet effet, le géant du tabac a demandé plus de 5% des redevances de RJR sur les ventes de Vuse Alto.

    Ce verdict fait suite à une somme de 10 millions de dollars gagner en juin dernier pour le collaborateur d’Altria, Philip Morris International Inc (PMI) en Virginie, sur des allégations selon lesquelles les appareils Vuse Solo et Alto de RJR auraient enfreint deux de ses brevets de vapotage.

    Le procès BAT-PMI

    De même, en 2020, British American Tobacco (BAT) a poursuivi PMI aux États-Unis et en Allemagne, alléguant que la technologie de chauffage du tabac utilisée dans le dispositif HnB IQOS de PMI avait enfreint ses brevets.

    À l’époque, BAT avait déclaré qu’aux États-Unis, elle avait déposé deux plaintes pour contrefaçon de brevet contre PMI, l’une via la Commission du commerce international (ITC) et l’autre devant le tribunal fédéral de Virginie. L’entreprise de tabac affirme qu’elle demande une indemnisation pour les dommages causés et une injonction sur l’importation du produit.

    Les poursuites en Allemagne et aux États-Unis étaient fondées sur l’accusation selon laquelle la technologie des lames chauffantes utilisée dans IQOS est une version antérieure de la technologie actuellement utilisée dans les dispositifs de chauffage du tabac glo de BAT. BAT avait prévu de lancer sa gamme Glo en Allemagne cette année, et PMI a commencé à vendre IQOS aux États-Unis en 2019, ce dernier étant le seul appareil HnB approuvé pour la vente dans le pays.

    Lire plus loin : Reuter

    Vuse de Reynolds continue de se développer sur le marché américain

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    La Rédaction

    Rédacteur en chef, écorché vif, éternel raleur, conservateur et nationaliste. Parle parfois de vape.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *