Un webinaire traite de l’accès des jeunes aux cigarettes électroniques au Canada

  • FrançaisFrançais


  • Animé par Rob Schwartz, directeur exécutif de l’Ontario Tobacco Research Unit et professeur à l’École de santé publique de l’Université de Toronto, le webinaire discuté de la théorie, des preuves et des options pour les politiques qui empêchent l’accès des jeunes aux produits de vapotage. Les règlements possibles discutés comprenaient : les limites d’âge, les licences de vente au détail, l’application, la densité des points de vente, ainsi que les sources sociales spécifiques au Canada.

    Le webinaire a également analysé les résultats d’une étude de magasin de test Internet. Le but de l’étude, ainsi que les discussions, était de fournir une compréhension du contexte actuel de l’accès des jeunes aux cigarettes électroniques au Canada, d’examiner les preuves disponibles pour une gamme d’options politiques et de discuter de la faisabilité et de l’efficacité de la mise en œuvre de telles politiques partout au Canada.

    Les chiffres positifs du Canada

    Pendant ce temps, dans un récent communiqué de presse, l’Association canadienne de vapotage (CVA) a souligné qu’étant donné que les taux de vapotage chez les jeunes locaux sont déjà en baisse, une interdiction des saveurs récemment proposée par le gouvernement canadien serait inutile et contre-productive.

    Sur la base des preuves d’études précédentes, les experts en réduction des méfaits du tabac et en santé publique soulignent depuis longtemps qu’en réponse aux interdictions d’arômes et à d’autres restrictions sévères, la plupart des vapoteurs ont tendance à recommencer à fumer. En fait, plusieurs études ont indiqué que c’est grâce à ces produits que les taux de tabagisme diminuent dans la plupart des pays.

    Les Enquête canadienne sur le tabac et le vapotage, 2020, a constaté que le vapotage des jeunes a déjà diminué depuis 2019 et que le vapotage quotidien des jeunes est de 4,7%, par conséquent l’interdiction des saveurs proposée est inutile.

    De plus, une récente enquête canadienne sur le tabac et la nicotine a indiqué qu’entre 2019 et 2020, il y a eu une baisse de 40 % des taux de tabagisme dans ce groupe d’âge spécifique, passant de 13,3 % à 8 %. Ce chiffre est encourageant pour l’objectif d’interdiction de fumer de Santé Canada (5 % d’ici 2035) et ce taux cible de 5 % a déjà été atteint chez les 15-19 ans.

    Canada : le ministre de la Santé du N.-B. déclare qu’un règlement sur le vapotage chez les adolescents est imminent

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *