D’où l’intérêt d’avoir un site de vape

  • FrançaisFrançais


  • Quand on mise sur les réseaux sociaux, alors on se rend compte qu'on peut être baladé de droite à gauche et être expulsé en un clin d'oeil.

    Cette dernière semaine, l’actualité de la vape a été marqué par la décision de Facebook de restreindre les contenus de vape au plus de 18 ans. Les groupes, les pages et les profils personnes, tous sont concernés. En cas de non-respect des règles, votre profil peut être banni. Cris d’orfraie et pleurnicherie habituelle, car la vape s’est centrée sur les réseaux sociaux.

    Mais un contenu, publié sur ces réseaux, ne vous appartient. Vous n’avez aucun contrôle dessus, car votre contenu est soumis à leur bon vouloir. Et en soi, c’est une décision logique de la part de Facebook. Si on clame partout que la vape doit être interdite aux mineurs, c’est normal que les contenus soient restreints. Sur les pages, Facebook permet de configurer une limite d’âge et c’est efficace si on considère que les enfants, ces petits morveux, ne mentent pas sur leur âge pour aller dans des sites où la chair est bien plus visible qu’un Taifun GTR.

    Pour les groupes et les profils, il n’y a pas de réglage prévu, en tout cas, je n’en ai pas trouvé. On peut mettre des groupes en secret. Et la décision concerne aussi Instagram qui ne possède aucun réglage pour les plus de 18 ans. Cela se comprend, s’ils le mettaient, il n’y aurait plus personne. Le réseau des narcissiques et des morveux de tous poils (et je suis aussi dessus, bien évidemment). Ce qui est risible de la part de Facebook est que les influenceurs sont exclus de la purge vapienne.

    On veut réguler, mais on ne veut pas tuer les poules bien charnues aux oeufs d’or. Même si tout le monde sait que les influenceurs ne gènèrent aucune vente pour les marques de vape. L’hypocrisie n’a plus de limites dans le monde de la vape comme partout ailleurs. Et c’est là que je vais prêcher pour ma paroisse et c’est pourquoi, j’ai eu le flair de créer mon petit site de vape.

    Plusieurs raisons. Mon contenu est précieux. Je suis rédacteur web et mes mots sont facturés. Donc, je ne vais pas écrire un test sur un matos pour le donner gratuitement à Facebook ou Instagram. Je publie sur Instagram, mais très peu. Si je prend le temps de créer un test (même si parfois, c’est juste copié-collé des sites officiels, avouons-le), j’estime que je dois le mettre sur un espace où j’en ai le contrôle.

    Et vous verrez que ce sera la même chose sur Youtube où la démonétisation a également provoqué d’autres cris d’orfraie. Google est bien plus agressif que Facebook dans ces domaines. Et si ces connasses d’associations anti-vape se mettent sur le dos de Google, alors vous verrez que les chaines de vape vont être plus rapidement supprimé que les dossiers douteux d’un politicien.

    La conclusion est : Créez des sites de vape. Et on n’a quasiment pas besoin d’argent. Moi, j’ai investi sur un serveur et un nom de domaine. Mais vous avez Blogger ou WordPress.com qui sont entièrement gratuits. Et on va me rétorquer qu’on ne peut pas mettre de la publicité dessus. Déjà, la publicité Google est totalement interdite sur les sites de vape. Et vous pouvez mettre des liens d’affiliation, qui est la principale monétisation sur les sites de vape. Avec un site ou même un blog tout con, vous aurez plus de contrôle sur votre contenu que sur n’importe quel réseau social.

    Prenez l’exemple de OneShot que certains n’apprécient guère. Ils ont pris le temps de créer un site dédié avec des tests écrits sur le matos ou le liquide. Et quand ça va chauffer vraiment pour la vape, notamment l’interdiction pure et simple de la vape aux Etats-Unis. Alors les sites seront, j’espère, l’un des rares oasis où on pourra parler de ce qui nous intéresse. Pas la passion du vape, vous déconnez. Mais des tests pour des produits qu’on nous envoie gratuitement… On espère…

    Bon plan de la semaine

    Le Brunhilde MTL de Vapefly

    Le RTA Brunhilde MTL de Vapefly est la variante MTL du célèbre Top Coiler de même nom. 5 ml de capacité, des tiges métalliques de qualité allemand viennent puiser le liquide. Un RDTA qui peut devenir l’un des meilleurs MTL sur le marché. Le premier Brunhilde avait fait sensation et cette variante MTL n’échappera à la règle. 33,90 dollars 49,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR.

    33,90 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR


    Le kit Nunchaku 2 d’Uwell

    Le Kit Nunchaku 2 d’Uwell est composé du tank et du mod du même nom. La gamme Nunchaku est très apprécié pour son design et son ergonomie. Et cette deuxième version améliore la prise en main, la performance avec un chipset plus réactif. Le mod peut aller jusqu’à 100 watts et il peut supporter des accus en 18650, 20700 et 21700. Le tank fait 5 ml et il est compatible avec les coils UN2 utilisés pour Crown 4. 46,19 dollars 89,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon NCKU2.

    46,19 dollars sur Sourcemore avec le coupon NCKU2

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *