La vape, la FDA et la corruption scientifique

Anestiev / Pixabay

La FDA a décidé de lancer une véritable cabale contre la aux Etats-Unis. Sous prétexte qu’une marque, JUUL, a vendu ses e-cigarettes aux jeunes, on se retrouve à considérer la comme une épidémie (depuis quand, la vape est une maladie ?). C’est aussi la preuve d’une propagande rondement menée contre la vape, avec la complicité de la FDA, censée être la garante d’une honnêteté scientifique. Tout vient de Scott Gottlieb, le nouveau patron de la FDA. Ignorant la différence entre la et la clope, Gottlieb a décidé de bannir la vape aux jeunes. Une bonne décision, mais la manière dont ça été fait est catastrophique, car Scott Gottlieb considère la comme la clope et à aucun moment, il n’a souligné que c’est un outil formidable pour cesser la clope.

Le passé de Scott Gottlieb est plutôt trouble. Car il a été l’un des principaux responsables de fonds d’investissement dans le domaine médical. Un pur libéral et un conservateur, adoré par l’équipe de Trump. Il a fait de la crise des opiacés l’une de ses priorités, mais en fait, il ne comprend rien à la vape. D’une part, l’interdiction n’a jamais marché et cela pourrait provoquer l’effet inverse. Et on parle ici des adolescents, qui sont en pleine rébellion contre l’autorité. Plus la FDA  va interdire la vape et plus elle sera attirante pour les jeunes.

De plus, la vape est associé à une baisse drastique du tabagisme que ce soit aux Etats-Unis ou en Angleterre. Mais on peut mettre des mesures pour les jeunes. Par exemple, le fait demander une carte d’identité à ceux qui viennent acheter des e-cigs. Mais la FDA serait également obligé d’imposer cette mesure aux fabricants de clopes, ce qui se télescoperait avec les intérêts de l’administration Trump. Les donateurs pendant les premiers jours de la présidence de Trump ont été les fabricants de tabac. Et quand on le superpose avec la décision de la FDA de bannir les e-cigs, alors cela implique que Scott Gottlieb est en train de dénigrer la vape au profit de la clope. Car l’interdiction s’applique nommément et uniquement à la vape.

On a également des entreprises pharmacologiques derrière cette attaque contre la vape. Ces entreprises ont totalement raté le train de la vape et elles sont resté avec des patchs et de gomme de nicotine. Le marché leur est passé sous le nez et c’est une tactique vieille comme le monde de dénigrer un concurrent plus efficace plutôt que de se bouger le cul afin de rattraper son retard. Les scientifiques, les législateurs et même une partie des citoyens sont en train de diaboliser la vape. Mais je vous remercie, j’ai toujours un paquet de clope en réserve… si on continue à me faire chier en tant que nouveau vapoteur.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

Pour me contacter personnellement :

J'ai arrêté de fumer grâce à la vape depuis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *