Les 4 ennemis de la vape

haiberliu / Pixabay

Seul un crétin nierait que la est diabolisé de toutes parts. Et cela n’est pas près de s’arrêter. Je pense que la doit affronter 4 ennemis en même temps.

La science

Clairement, la science se penche vers un NON pour la . La science est loin d’être neutre et elle suit toujours un agenda politique. On peut parler de Big Tobacco ou de Big Pharma, mais c’est plus con que ça. C’est juste que pour de nombreux chercheurs, la doit être comparé à la clope. Le fumeur est identique à n’importe quel fumeur et le vapoteur est une entité indivisible et éternelle. Ils ne comprennent pas que faire sevrer un mec, qui en est à 2 paquets par jour avec du 10 mg, équivaut à laisser un prisonnier, avec 10 ans de cabane, dans les loges des candidates de Miss Monde en lui demandant de bien se tenir. Ça ne peut pas marcher.

Je pense que 2015, 2016, 2017 ont été les années charnières de la vape. Il y a 3 grosses études/rapports qui ont montré les bienfaits de la vape :

Avec d’aussi grandes études, on aurait dû avoir un début de consensus scientifique. Mais avec certaines forces en présence dans les coulisses, la science a fait le contraire. A partir de fin 2017 jusqu’à aujourd’hui, des pseudo-scientifiques ont été payé pour balancer des petites études, toutes pourries les unes que les autres, pour noyer le poisson. Quand vous avez 100 études merdiques qui entourent 3 bonnes études, alors le regard et l’opinion sera forgé en fonction des 97 études. C’est une technique que je connais et qui est souvent utilisé par les anti-glyphosate, les anti-OGM ou les anti-pesticides.

Mais ce n’est pas que la science a fomenté un complot contre la vape sinon on n’aurait pas du tout d’études positives. C’est juste que le tabagisme provoque un tel traumatisme chez les médecins et les scientifiques qu’ils refusent d’approuver la moindre chose qui pourrait changer le statut quo sur le tabagisme. Que la nicotine n’est pas dangereuse, mais que c’est la combustion du tabac et d’autres saloperies qui tuent les gens. De plus, il ne faut pas négliger l’aspect géopolitique.

Actuellement, les Etats-Unis sont en pleine guerre commerciale avec la Chine et la société américaine est atteinte d’une sinophobie aiguë. Donc, il est dans l’air du temps de taper ce qui vient des chinetoques. Maintenant, est-ce que la science va changer d’avis ? Ce sera difficile, car il est plus facile de créer des centaines d’études pour faire peur que de proposer des études sur le long terme, coutant des millions de dollars. Mais la science est un ennemi relatif de la vape, car on peut négocier avec cet ennemi.

Le législateur

C’est un ennemi de toutes les innovations possibles. Le législateur va taxer tout ce qui est possible de taxer et ensuite, il réfléchit sans jamais changer d’avis. Non seulement, la législation comme la TPD a détruit considérablement la capacité de la vape à aider les gros fumeurs, mais les taxes augmentent le prix des produits. Et comme le législateur s’occupe surtout de son agenda électoral, on peut dire que c’est un ennemi entêté et con par nature. Le législateur est le genre de mec qui va mettre ses mains sur ses oreilles en disant la la la la la, juste pour ne pas vous écouter. Malheureusement, on ne peut rien faire. A moins qu’on n’ait un ministre qui soit vapoteur ou fumeur qui soit ensuite passé à la vape.

Mais ces ennemis peuvent devenir de grands alliés. Regardez ce qui se passe en Angleterre. Puisque les scientifiques britanniques ont été assez couillus pour plaider en faveur de la vape et qu’ils ont été écoutés par leurs législateurs, alors ce pays est devenu pro-vape en l’espace de quelques mois. Actuellement en Europe, la Suède, l’Angleterre, l’Allemagne, la République Tchèque et les Pays-Bas sont les pays les plus partisans de la vape. Mais vu le sans-foutisme du législateur français, vous n’aurez jamais la même chance.

Le grand public

Le grand public est comme le législateur, mais en plus con et borné. Le pire des crétins est celui qui dira constamment des insanités en se croyant très intelligent. Jean Bobo ou Jeannette Michu va tenter de dire que la vape est dangereuse parce qu’il l’a vu sur BFMTV ou en lisant le Parisien ou Pourquoi Docteur. Mais on ne lui demande pas de comprendre les études scientifiques.

Mais comme il est con comme ses pieds, difficile de lui faire entendre raison. De plus, certains vapoteurs n’arrangent rien les choses. Oui parce quand vous envoyez une bouffé cyclonique dans un arrêt de bus, les gens ne sauront jamais faire la différence entre de la vapeur et de la fumée. Et pour être honnête, cette tendance de la grosse vape commence vraiment à faire chier tout le monde. La vape est un arbre fragile qui vient juste de sortir de terre et même ses partisans scient la branche sur laquelle ils sont assis.

L’industrie de la vape

C’est aussi un ennemi. Car vu le patchwork de la vape avec n’importe qui, qui peut devenir un vendeur ou un fabricant de liquide ou de kit, alors on se retrouve avec une vape à plusieurs têtes. Et ceux qui n’y connaissent ne savent pas si la vape, c’est pour arrêter la clope, pour le plaisir, pour vapoter du cannabis, des vitamines ou de la colle acrylique. Les partisans de la vape promeuvent cette diversité, mais c’est merdique sur la communication. Car de loin, c’est de la cacophonie généralisée.

L’industrie de la vape doit apprendre à se coordonner et à crier d’une seule voix. Mon opinion est de promouvoir la cigarette électronique comme une cessation tabagisme dans 90 % des cas. Cela permet de rallier les scientifiques et peut-être le législateur à la cause. Ensuite, si certains veulent s’amuser avec des kits à 500 balles et des liquides au saumon et au caviar, tant mieux pour eux.

Mais pour le moment, ce type d’éparpillement est catastrophique. Ces 4 ennemis sont aussi dangereux les uns que les autres et pour le moment, la vape est en train de perdre sur tous les fronts. Une disparition pure et simple de la vape ne serait pas impossible dans quelques années si cette tendance continue de cette manière. Et on pourra dire qu’on aura essayé en aspirant de délicieuses bouffées d’une camel.

 

 

 

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *