Les branleurs et branleuses de la vape

Si un fumeur, ayant envie d’arrêter, entre dans une boutique de , il risque de ressortir, car il pensera qu’il s’est trompé d’adresse. La a beaucoup changé au cours des dernières années. Et je pense qu’une grande partie de la faute vient des fabricants et des vendeurs. La est foncièrement un métier artisanal. Ce n’est pas le joyeux artisan qui fait des créations par passion. Mais le fait est que tout le monde peut devenir un vendeur. En fait, si vous avez suffisamment d’expériences, vous pouvez lancer votre propre boutique de vape sans trop de difficultés.

Que ce soit les fabricants de liquide, de kit et d’autres, chacun a sa propre recette. Et c’est une bonne chose, car cela permet d’éviter une production de masse, industrialisée et standardisée. L’inconvénient, comme avec tous les secteurs similaires, est que les profiteurs, les arnaqueurs et les branleurs sont légion. Je suis allé voir une boutique en ligne de vape et il y avait un bandeau qui disait : La ne peut pas être un outil de cessation tabagique. Evidemment, c’est pour respecter la loi, mais j’étais éberlué, le créateur de cette boutique ne s’est pas posé cette simple question : Si la cigarette électronique n’est pas pour les fumeurs, alors elle est pour qui ? Les non-fumeurs et les adolescents ? voilà bien qui va donner des munitions aux anti-vapes.

Cette vape de branlette a négligé progressivement les fumeurs qui ont besoin d’un kit qui marche et qui n’est pas cher. A la place, ils vont vous parler pendant des heures de 180 Watts, de Cloud Chasing, de Flush et toutes sortes de merde que les escrocs apprennent dans les écoles de commerce. On crée une spécialisation apparente avec des mots complexes alors qu’en fait, les vraies définitions sont simples. Mais il faut créer un jargon pour faire croire que la vape est un secteur ultra high-tech et que seuls les pros de chez pro pourront vous aider. Pour vous donner une idée des stupidités qu’on peut entendre, allez voir ce Live. A leur décharge, ce sont des vendeurs de vape, mais écoutez bien leur langage. C’est juste hallucinant.  Notons que je ne critique pas la chaine de ce Live, car c’est un bon gars, qui gueule sainement sur les branleurs de vape. Allez voir sa chaine (Anikine68), vous en apprendrez beaucoup.

On ne comprend pas 95 % de ce qui est raconté et ils veulent que tout le monde se mette à la vape, la bonne blague. Mais encore une fois, ce sont des spécialistes qui se parlent entre eux. Le problème pour moi, en tant qu’ultra débutant de vape, est qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils s’enferment de plus en plus dans leur propre bulle. Et le matériel suit cette tendance. Je vous donne mon expérience personnelle. Moi, je ne connais rien à la vape, mais j’ai décidé de franchir le pas. Je vais dans une boutique (pour info, elle n’est pas vraiment spécialisée, mais c’est la seule dans mon bled), elle m’a proposé un Smok Priv8 avec le TFV8 et du liquide à 6mg/ml.

Les connaisseurs comprendront, mais pour les profanes, il est impossible de quitter la clope avec ce matos. Ce n’est juste pas possible. C’est un matos pour ce qu’on appelle la vape directe. Qu’on se le dise, même si vous fumez seulement un demi-paquet par jour, du 6 mg ne vous fera pas cesser le , encore moins du 3 mg. Cela ne peut juste pas marcher. Il faut commencer avec du 12 mg et encore je suis assez léger. Sinon, le sevrage sera maximal.

Mais comme les kits de vape pure sont plus chers avec des liquides, maxi-parfumés, avec des doses minimales de nicotine, alors les vendeurs et les fabricants se précipitent dessus. Le souci est que 90 % des personnes, intéressées par la vape, sont des fumeurs. Mais 90 % des conseils et des produits qu’on nous recommande sont pour les non fumeurs avec le plaisir de la vape. Le plaisir de la vape, c’est bon pour les cons ! D’abord, on arrête massivement de fumer et ensuite, on déblatera sur l’arôme possible avec des résistances de 0,15 ohm.

Cette tendance s’accentue et cela va poser énormément de problèmes sur le plan scientifique. Parce que le scientifique, il ne va pas aller chercher spécialement tel liquide pour tel fumeur. Il va faire 4 ou 5 boutiques de vape, acheter des kits au hasard, avec des liquides au hasard et ensuite, il va les tester sur des sujets pour voir s’ils quittent le tabagisme. Donc, il risque de donner du 3 mg à quelqu’un qui fume un paquet par jour. Et qu’est-ce qui se passera ? La science déterminera que la vape n’aide pas à quitter le tabagisme, car on ne lui explique pas que la vape est une multitude de catégories et qu’il faut s’informer au maximum. Mais la méthode scientifique ne fonctionne pas comme ça. Elle tente toujours  d’être représentative sur ses tests. Si on lui dit qu’il faut obligatoire du liquide à 12 mg pour du 10 à 20 tiges par jour, alors elle dira que c’est une tentative de biais.

Prenons cette étude de contrôle randomisé en 2013. Ils ont utilisé des placebos, des e-cigarettes et des patchs. Même s’ils ont utilisé des liquides avec de la nicotine, on a du 10 à 16 mg alors que le patch est à plus de 21 mg. Leurs résultats est que l’-ecig est modérément efficace. Une meilleure méthodologie aurait été d’utiliser des liquides à 12, 16, 18, 20 et plus.

Mais ce n’est pas ce qu’ils ont fait. Et c’est la même chose pour toutes les autres études. Et si vous le superposez avec la branlette de la vape actuelle, avec une promotion de liquide à 3 mg, en vous promettant une saveur exceptionnelle des fraises de bois, alors le fumeur va hocher la tête en allumant sa camel, car il sait que c’est des conneries de marketing, juste pour le faire casquer un max. Et malgré que la vape est attaqué de tous les cotés, les partisans ne comprennent pas que c’est leur éparpillement qui fout la merde.

C’est comme dans le secteur des PCs. Vous avez des PC à 5 000 euros et il y en a à 100 euros. Peut-être que quelques péquenots vont acheter le truc à 5 000 euros, mais c’est une infime minorité. C’est la même chose pour la vape. Arrêtez de vendre du matos qui coute le salaire mensuel et revenez aux fondamentaux. Mais peut-être que c’est ce que certains recherchent. Après tout, ce n’est pas la première fois que les fumeurs ont été les dindons de la farce.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

Pour me contacter personnellement :

J'ai arrêté de fumer grâce à la vape depuis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *