L’OMS veut la peau de la vape ? Pas si simple…

  • FrançaisFrançais


  • qimono / Pixabay

    Est-ce que l’OMS veut la peau de la ? C’est ce que suggère 2 articles. Le premier par Alistair Server sur Vaping Post montre l’ambiguïté de l’OMS concernant la vape. Il semble que l’organisation veuille interdire progressivement la vape. En toute cas, elle refuse de l’intégrer comme une alternative au . Ce qui est intéressant est que les déclarations des responsables de l’OMS sur la vape sont pour le moins inquiétantes. Actuellement, la doute de l’efficacité de la vape, mais l’OMS semble déjà avoir pris sa décision et ce sera un Niet massif et permanent sur la .

    Le second article par Yaël Ossowski et Bill Wirtz sur la Chronique Agora attaque également l’OMS sur le domaine de la vape. Cela concerne une session de l’ONU qui devait mettre à jour les politiques anti- par l’OMS. Et c’est intéressant, car cette session a exclu le public et les médias. Et comme de nombreux acteurs de la vape sont considéré comme le “grand public”, alors on peut considérer que des opinions contradictoires à la doxa dominante ont été exclus délibérément. Toutefois, le ton de l’article me dérange, car il semble considérer que l’OMS et les instances internationales, diabolisent la vape, par pur maléfice. Mais l’explication est bien plus conne.

    La science est têtue

    Comme je l’ai dit sur les ennemis de  la vape, la science semble pencher vers le NON pour la vape. D’une part, la science n’est jamais neutre. Elle est constamment politisée et ses décisions scientifiques sont souvent motivé par un agenda politique bien précis. D’autre part, la science, en tout cas officielle, est très têtue et conservatrice. Elle change difficilement d’avis et c’est une bonne chose, car sinon ce serait une girouette, dominés par les opinions et non des preuves. Et malheureusement, pour des politiques de , il faut des preuves bien plus convaincantes.

    Le problème est que ce n’est pas que l’OMS est contre la vape, mais les avis des agences sanitaires vont dans le même sens. La FDA n’a pas d’avis tranché sur la vape. Elle le considère comme une aide pour les fumeurs, mais elle va davantage vers une interdiction, notamment pour les jeunes. La même chose pour l’ANSES qui n’a pas fait grand chose. Mais elle a transposé la directive TPD aux normes françaises avec la limite sur la dose de nicotine et de capacité des liquides. Et quand à l’Europe en général, elle considère la vape comme un produit du tabac, donc, c’est déjà plié.

    Big Pharma et les agences sanitaires

    Si l’OMS allait à contre-sens des agences sanitaires, alors elle s’attirerait les foudres des Etats membres…. dont elle dépend pour son financement. De plus, l’OMS est pas mal infecté par les intérêts privés comme Big Pharma. Dans un autre registre, l’OMS a mis à jour sa liste de médicaments essentiels en 2015, en intégrant les médicaments à prix exorbitants. On sait que Big Pharma veut mettre la main sur la vape. Et donc, on peut penser qu’elle a lancé une campagne de dénigrement, via des associations et des ONG, afin d’inciter la FDA à réagir.La  FDA dont de nombreux responsables ont passé leur carrière dans les entreprises pharmacologiques ou des fonds d’investissement sur le médical comme l’ineffable Scott Gottlieb.

    Toutefois, on ne doit pas non plus tomber dans le complotisme pur et dur, car cela donnera des munitions supplémentaires aux anti-vapes, en disant que les vapoteurs sont tous des illuminés. Pour déterminer si Big Pharma veut diaboliser la vape, il faut bien des preuves bien plus solides que des suppositions. Je pense surtout que les agences sanitaires, l’OMS et la science sont encore traumatisé par le tabagisme. Elles ont laissé passer ce fléau avec les fameux procès où des médecins ont été payé pour nier l’effet cancérigène du tabac. Et ils ne veulent surtout pas que cela se reproduise avec la vape. Mais il y a aussi des intérêts financiers et privés qui voudraient bien avoir le monopole sur la vape. Parce que bon, entre acheter son liquide dans une boutique de vape et une pharmacie, il n’y a peut-être qu’un pas à franchir, mais également une sacré différence sur le nombre d’euros qu’il faudra dépenser.

     

    Bon plan de la semaine

    Le Brunhilde MTL de Vapefly

    Le RTA Brunhilde MTL de Vapefly est la variante MTL du célèbre Top Coiler de même nom. 5 ml de capacité, des tiges métalliques de qualité allemand viennent puiser le liquide. Un RDTA qui peut devenir l’un des meilleurs MTL sur le marché. Le premier Brunhilde avait fait sensation et cette variante MTL n’échappera à la règle. 33,90 dollars 49,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR.

    33,90 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR


    Le kit Nunchaku 2 d’Uwell

    Le Kit Nunchaku 2 d’Uwell est composé du tank et du mod du même nom. La gamme Nunchaku est très apprécié pour son design et son ergonomie. Et cette deuxième version améliore la prise en main, la performance avec un chipset plus réactif. Le mod peut aller jusqu’à 100 watts et il peut supporter des accus en 18650, 20700 et 21700. Le tank fait 5 ml et il est compatible avec les coils UN2 utilisés pour Crown 4. 46,19 dollars 89,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon NCKU2.

    46,19 dollars sur Sourcemore avec le coupon NCKU2

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *