Mort à cause de la vape aux Etats-Unis ? Pas vraiment

  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish


  • Ces dernières semaines, le CDC est parti en guerre contre la vape. Alors que le principal coupable des récentes maladies respiratoires aux États-Unis est l’huile de THC, principal composant du cannabis.

    Republication d’un article, provenant d’un autre de mes sites, sur la mort de quelques personnes qu’on a attribué à tort à la vape aux Etats-Unis.

    En juillet 2018, j’ai eu de graves problèmes de santé. Je suis allé chez le médecin, radio des poumons et à un moment donné, je me suis demandé pourquoi il me montrait une photo du paysage de Mars. L’état de mes poumons m’a fait comprendre que 20 ans de tabagisme quotidien, ce n’est pas très bon pour le moral et le reste. Je me suis mis à la cigarette électronique en septembre 2018. J’ai fait la bascule du jour au lendemain, même si le problème de santé en question ne provenait pas directement du tabac. Je me suis dit que c’était le moment ou jamais d’abandonner la tueuse.

    Mon premier kit de était un TFV8 Baby et pour les connaisseurs, c’est impossible de quitter la clope avec ce truc (la vendeuse n’y connaissait rien). Je l’ai combiné avec un pod Dolphin de la marque Joyetech et mes récepteurs de nicotine m’ont remercié. Ce sont des matos qui peuvent durer quelques semaines ou mois et il faut en acheter d’autres. Je viens de fêter ma première année sans aucune clope. À l’époque où je fumais, si on m’avait dit que je pourrais me passer de clope, ne serait-ce que pour une heure, j’aurais dit c’était impossible.

    La cigarette électronique n’est pas une baguette magique. Il faut trouver le bon matos, le bon liquide et le bon taux de nicotine. Même un an après, j’ai dû mal “à trouver ma vape” comme on dit dans le jargon. Mais je savais que la cigarette électronique est efficace et ma propre observation empirique le prouve. Comme tout outil de sevrage du tabac, il faut persévérer et parfois, malgré tous les efforts, la vape ne fonctionnera pas. Un essai randomisé en double aveugle sur la cigarette électronique a montré que le taux de cessation tabagique est de 18 % comparé à 7 ou 8 % des patchs et des gommes. Le sevrage brutal est de 2 %.

    Ces dernières semaines, les États-Unis sont pris d’une véritable hystérie contre la cigarette électronique. Près de 300 personnes ont souffert de problèmes pulmonaires et 3 sont morts. Et il parait que c’est lié à la cigarette électronique. C’est faux de a à z. Toutes ces personnes vapaient du cannabis, notamment de l’huile de THC.

    Le CDC est anti-vape à mort. Il suit une mentalité typiquement américaine de considérer les fumeurs comme des sous-merdes, des criminels et par conséquent, il faut que le fumeur arrête de manière brutale, car Dieu en a décidé ainsi. De nombreuses pratiques américaines, par exemple, dans le domaine carcéral avec des peines de plusieurs siècles, se justifient qu’on ne doit pas sauver la personne, mais “réformer l’âme du délinquant”.

    Dès que ces cas de problèmes pulmonaires sont apparus, le CDC a toujours indiqué que la vape en était la cause sans mentionner ce que les gens avaient vapé. Comme si vous étiez dans une voiture avec quelqu’un et que celui-ci vous plante un couteau dans le dos et que vous blâmiez la voiture. Comme le cannabis est de plus en plus légalisé aux États-Unis, il est difficile pour le CDC de diaboliser le cannabis qui représente une manne fiscale des plus juteuses pour le gouvernement.

    Toutefois, cela souligne aussi ce qui se passe quand on criminalise le cannabis ou toute autre substance. La majorité des cas sont répertoriés dans l’Etat du Wisconsin, patrie des attardés mentaux, où le cannabis est interdit. Le résultat est que les consommateurs se fournissent au marché noir avec les risques d’avoir des liquides complètement pourris.

    Ce qu’on a découvert chez ces personnes est qu’ils avaient vapé des cartouches d’huile de THC, contenant ce qu’on appelle de l’acétate de vitamine E ou encore Acétate de tocophérol. C’est un agent épaississant qu’on utilise fréquemment dans les crèmes pour la peau. Cela épaissit une substance donnée.

    En 2018, plusieurs marques illégales de cartouches de THC ont commencé à utiliser ce machin pour truquer le taux de THC dans les cartouches. En gros, ces fabricants ont dilué énormément leurs liquides et ils ont ajouté de l’acétate de vitamine E pour qu’on croie que le liquide possède le bon taux de THC.

    Fondamentalement, l’acétate de vitamine E est de la graisse. Son point d’ébullition est de 183 degrés Celsius. Cela signifie que si vous mettez un liquide avec ce truc dans une cigarette électronique, il ne va pas se vaporiser (ou très peu), mais surtout, quand vous l’avez vapé, il se retransformera en graisse dans vos poumons.

    Et pas besoin d’avoir fait 10 ans de médecine pour savoir qu’il est difficile de respirer avec de la graisse dans les poumons. À aucun moment, le CDC, des organisations comme l’American Lung Association n’ont voulu pointer du doigt le vrai coupable, car ils avaient trouvé le prétexte idéal pour diaboliser la cigarette électronique.

    Et par conséquent, ils sont aussi criminels, frauduleux et malhonnêtes que Big Tobacco dans les années 1980. Mais quand vous avez 13 milliards de dollars de taxe sur le tabac qui tombent dans les poches du gouvernement chaque année, difficile de tirer un trait dessus.

    Mais comment être sûr que la cigarette électronique ne représente aucun danger ? Si vous cherchez 0 danger dans votre vie, alors voici mon conseil, vous achetez une arme et vous vous mettez une balle dans la tête. Le risque 0 et danger 0 n’existent pas.

    Il y a environ 35 millions de vapoteurs dans le monde et la cigarette électronique existe depuis 10 ans. Aucun cas similaire n’a été rapporté alors que la norme de fabrication des liquides est très différente pour chaque pays. Donc, cela ne vient pas des liquides nicotinés et surtout pas de la vape.

    Mais la cigarette électronique est un excellent outil pour les fumeurs. Ça a été aussi une erreur de laisser entrer le CBD qui est l’un des composants du cannabis dans la vape, car il n’a aucune validité scientifique dans ce domaine. L’huile de CBD montre quelques bienfaits, notamment dans l’épilepsie, mais sous forme vaporisée, on attend encore de bonnes études.

    Cela a fait croire qu’on peut vaper tout et n’importe quoi. En Europe, il est impossible que des cas similaires aux USA puissent se produire. On a la TPD (Tobacco Product Directive) qui oblige tous les fabricants à notifier leurs liquides, signifiant de faire toutes les analyses pour montrer qu’il est sans danger. On peut toujours acheter des liquides vérolés au marché noir, même en Europe. Mais c’est la faute du consommateur et non de la cigarette électronique. C’est un outil, vous devez bien l’utiliser avec des conseils adaptés et une thérapie de suivi si c’est possible.

    En termes de politique, la France ne doit pas suivre les États-Unis qui basculent dans l’hystérie dans tous les domaines. Ce n’est pas seulement l’e-cigarette, mais également le glyphosate, les OGM et je ne parle même pas du nucléaire où une série de merde sur HBO a plus de poids scientifique que les autorités sur le nucléaire. La France, sur la vape, doit suivre l’exemple de l’Angleterre qui embrasse la vape. La Nouvelle-Zélande, après avoir été réticente, a fait un virage à 180 degrés sur l’e-cig.

    Mon conseil, ne vapez pas si vous n’êtes pas fumeur. Les poumons, ça sert à aspirer et expirer de l’air et rien d’autre. Si vous êtes fumeur, il est obligatoire de tester au moins une fois la cigarette électronique. N’achetez pas n’importe quoi, les vendeurs et les boutiques véreuses de vape, il y en a une pléthore en France. Trouvez une bonne boutique de vape qui vous fait tester ses liquides avant l’achat et qui vous propose un kit pour les débutants qui peut balancer de fortes doses de nicotine, car ce sera nécessaire si vous fumez beaucoup.

    La même chose pour les mineurs. La vape est interdite pour les mineurs. Mais si votre rejeton commence déjà à fumer, ce sera beaucoup plus sage de lui donner une vape à la place.

    Bon plan de la semaine

    Le Brunhilde MTL de Vapefly

    Le RTA Brunhilde MTL de Vapefly est la variante MTL du célèbre Top Coiler de même nom. 5 ml de capacité, des tiges métalliques de qualité allemand viennent puiser le liquide. Un RDTA qui peut devenir l’un des meilleurs MTL sur le marché. Le premier Brunhilde avait fait sensation et cette variante MTL n’échappera à la règle. 33,90 dollars 49,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR.

    33,90 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR


    La Boxe GeekVape Aegis X

    La Boxe GeekVape Aegis X est une nouvelle variante de la gamme Aegis de GeekVape. Elle peut aller jusqu’à 200 watts, anti-choc, étanche et anti-poussière, elle est aux normes IP67. La principale différence est son large écran de 2,5 pouces en couleur. Une superbe boxe pour des conditions extrêmes. 42,86 dollars 73,90 dollars sur Sourcemore avec le coupon GXM.

    42,86 dollars sur Sourcemore avec le coupon GXM

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *