De largement disponible à banni … et de retour?

  • FrançaisFrançais


  • Les lois entourant le – le cannabinoïde non psychotrope le plus répandu produit par la plante de – sont loin d’être simples, quel que soit le pays dans lequel vous vous trouvez. Cependant, le sujet est devenu un sujet de confusion particulière en Italie au cours des derniers mois …

    Nous allons examiner les lignes directrices et les lois actuelles concernant le complexe en Italie et essayer de comprendre ce que cela signifie pour les industries connectées.

    Le CBD est-il désormais classé comme stupéfiant en Italie?

    Le mois dernier, le ministère italien de la Santé a fait tourner les têtes en dévoilant un décret qui ajouterait le CBD à la liste des médicaments du pays. Bien que cela puisse ne pas sembler très important en soi, une telle décision pourrait avoir des conséquences considérables pour l’industrie du CBD existante dans le pays.

    Par exemple, en vertu de ce décret, les extraits de cannabis – y compris le CBD – ne seraient disponibles que sur ordonnance spéciale. Cela signifierait que les produits contenant du CBD seraient essentiellement traités comme des stupéfiants à moins qu’une prescription appropriée ne soit présentée pour cela. Par conséquent, les produits CBD existants seraient probablement retirés des rayons et les entreprises ne pourraient pas continuer dans le secteur.

    Le décret original a été adopté pour préparer l’introduction du médicament à base de cannabis Epidyolex sur le marché italien.

    Le décret était accompagné d’une ordonnance distincte, émise par l’Agence italienne des douanes et des monopoles, avertissant les détaillants de «ne pas détenir et vendre … [flowers], huiles et résines ou autres produits contenant des substances dérivées du chanvre sativa. »

    Le demi-tour de dernière minute

    Alors que beaucoup sont peut-être devenus réservés à la perspective d’un paysage de la CDB considérablement changé, le ministère italien de la Santé a annoncé un revirement spectaculaire sur la question à la dernière heure. À la fin du mois dernier, le ministre de la Santé, Roberto Speranza, a publié un autre décret, annulant de fait le premier.

    La commande de l’Agence des douanes et des monopoles aux détaillants a également été levée.

    Le revirement de dernière minute a peut-être été une nécessité, en fin de compte, car de nombreux critiques ont souligné les contradictions énoncées par le décret sur les médicaments à base de CBD et un décret précédent annoncé en août qui classait officiellement le CBD comme produit agricole.

    Les détails du décret original avaient fait l’objet d’un examen minutieux avant l’annulation. Par exemple, le décret impliquait que le CBD devait être classé comme stupéfiant, même lorsqu’il était présent dans des produits industriels contenant des quantités inférieures du composé.

    L’Association européenne du chanvre industriel (EIHA) et la fédération italienne du chanvre, Federcanapa, ont annoncé leur accord selon lequel les produits CBD à haute concentration ne devraient être disponibles que sur ordonnance, mais ils soulignent que les concentrations non médicinales de CBD qui sont présentes dans les produits industriels ainsi que dans les aliments et les suppléments, est autorisé en vertu de la loi sur le chanvre industriel du pays (242/2016).

    Avant l’annulation du décret, l’EIHA et la Federcanapa avaient annoncé leur intention de contester la décision devant le tribunal administratif régional d’Italie.

    Directrice générale de l’Association européenne du chanvre industriel, Lorenza Romanese, m’a dit:

    «Nous nous félicitons du changement d’orientation que l’Italie a opéré ce soir et nous attendons avec impatience une discussion fructueuse qui devrait commencer sous peu.»

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *