Des experts de la santé néo-zélandais soutiennent les réformes de la législation sur le cannabis

  • FrançaisFrançais


  • La semaine dernière, PM de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern a admis aux journalistes qu’elle avait consommé du cannabis autrefois. Bien que cet aveu du plus haut responsable politique du pays n’ait peut-être pas incité les électeurs à changer d’avis sur la légalisation du , des sondages récents indiquent que le soutien pourrait encore augmenter. De plus, des experts de la santé de partout au pays semblent s’être prononcés en faveur de la réforme des lois «dépassées».

    Il y a quelques semaines, un sondage commandé par 1 News Colmar Brunton ont constaté qu’un peu plus d’un tiers des personnes (35%) souhaitaient voir la légalisation du cannabis en Nouvelle-Zélande.

    Selon le même sondage, les opposants au projet de loi avaient une étonnante avance de 18 points. Ces résultats ont indiqué que la campagne pro-légalisation venait peut-être d’arriver au bout de la route et que la Nouvelle-Zélande ne verrait pas la légalisation du cannabis pendant très longtemps.

    Cependant, les choses semblent avoir changé depuis que le Premier ministre néo-zélandais, Jacinda Ardern, a déclaré lors d’un débat télévisé qu’elle avait consommé de la drogue il y a longtemps.

    La politicienne travailliste a été constamment sous pression pour révéler sa position sur la question de la légalisation. Le Premier ministre a refusé tout au long de la campagne avec l’interdiction ou la législation et insiste sur le fait que son admission ne doit pas être considérée comme un soutien à la réforme. Cependant, le public votant pourrait penser autrement.

    Outre le référendum sur le cannabis, la Nouvelle-Zélande votera également lors d’un référendum sur l’euthanasie parallèlement aux élections générales du 17 octobre, et la popularité de Mme Ardern n’a pas fléchi. Les prévisionnistes estiment que l’actuel premier ministre a une chance réelle de remporter une victoire écrasante.

    Tandis que les deux derniers sondages, menée la semaine dernière, indiquent que la campagne pour la légalisation du cannabis pourrait reprendre le dessus, le sondeur conservateur David Ferrar insiste sur le fait qu’il serait audacieux de supposer que la course est terminée.

    L’un de ces sondages a révélé que Vote Oui a une avance de cinq points serrée mais quelque peu apaisante (52-47) sur ceux qui sont contre l’assouplissement des lois.

    Cependant, Ferrar affirme que l’incohérence du scrutin est quelque peu étrange, insistant sur le fait que si les sondages avaient été effectués sur le terrain, le Non vote serait en tête.

    Pendant ce temps, Experts de la santé néo-zélandais a pesé et a déclaré que le référendum aurait dû être considéré comme une question de santé plutôt qu’une décision sur les drogues.

    Le professeur Michael Baker de l’Université d’Otago a déclaré: «Il est temps d’adopter la même nouvelle approche de la loi sur le cannabis et de mettre la santé publique au premier plan.»

    «Notre modèle d’interdiction du cannabis est dépassé et ne fonctionne pas. Soutenir la réforme législative consiste à recadrer la consommation de cannabis comme un problème de santé qui ouvre de nouvelles façons plus efficaces de minimiser les méfaits causés par cette drogue.

    Selon The Guardian, un autre expert, le professeur Papaarangi Reid, chef du département de la santé maorie à l’Université d’Auckland, pensait que légaliser le cannabis serait bénéfique pour le pays.

    Il a déclaré: «Nous sommes particulièrement préoccupés par le fait que les Maoris ont supporté le poids de l’application de la loi biaisée et des effets négatifs sur la santé du cannabis illégal.

    «Nous savons que les Maoris sont trois fois plus susceptibles d’être arrêtés et condamnés pour un crime lié au cannabis que les non-Maoris ayant le même niveau de consommation.

    «C’est un prix à payer inacceptable, en particulier pour une politique qui n’est pas efficace pour réduire l’utilisation nocive.»

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *