La plus haute juridiction de l’UE rend une décision historique pour l’industrie du CBD

  • FrançaisFrançais


  • La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a annoncé hier (19 novembre) sa décision historique selon laquelle un État membre de l’UE ne peut pas interdire la commercialisation et la vente de qui a été extrait de la plante de chanvre dans son intégralité. La décision tant attendue a été motivée par la poursuite de la société française Kanavape pour la commercialisation de produits contenant de l’extrait de CBD de plante entière.

    En 2014, les tribunaux français ont condamné les propriétaires de Kanavape pour des infractions pénales – à savoir, en utilisant un extrait de CBD de plante entière. Bien qu’elle soit le plus grand cultivateur de chanvre d’Europe, la France a certaines des règles les plus strictes en matière de CBD. En fait, seul le CBD extrait des graines et des fibres – qui en contient très peu – est autorisé. En outre, l’importation d’extraits de plantes entières a, jusqu’à présent, également été interdite.

    Close up de plantes entières de chanvre ( Sativa)

    Suite à leur condamnation, les propriétaires de Kanavape, Antonin Chen et Sébastien Béguerie, a fait appel de l’affaire et elle a été renvoyée à la CJUE en mai de cette année. La décision d’hier marque un précédent pour les États membres de l’UE alors que l’industrie mondiale du CBD continue de croître.

    Qu’est-ce que la Cour a décidé?

    La CJUE a déclaré hier que l’interdiction par la France des produits CBD extraits de l’ensemble de la plante de chanvre était contraire au droit de l’UE. La seule exception à cette décision serait si la promulgation de l’interdiction était considérée comme approprié et proportionné pour la protection de la santé publique.

    La Cour a conclu cette:

    [the EU provisions on the free movement of goods] doit être interprétée comme s’opposant à une législation nationale qui interdit la commercialisation du CBD produit légalement dans un autre État membre lorsqu’il est extrait de la plante Cannabis sativa dans son intégralité… »

    Il a été spécifiquement noté dans la décision que l’interdiction par la France des produits CBD “n’affecterait pas la commercialisation du CBD synthétique qui a les mêmes propriétés que le CBD extrait de la plante Cannabis sativa dans son intégralité et qui pourrait être utilisé comme substitut de cette dernière. Par conséquent, l’interdiction n’est pas jugée appropriée pour “atteindre cet objectif de manière cohérente et systématique. »

    Alors que cette affaire portait principalement sur les lignes directrices actuelles définies en France, la décision créera un précédent pour tous les États membres de l’UE.

    Antonin Cohen, fondateur et PDG de Harmony et ancien directeur de Kanavape, a déclaré que «ce verdict est une étape importante pour assurer la sécurité des consommateurs de produits CBD.»

    Il a continué: “L’absence de réglementation claire empêche le marché de se développer de manière sûre. Il est essentiel de développer des normes de qualité strictes dans l’intérêt des consommateurs pour éviter la circulation de produits frelatés.

    «Il est urgent d’harmoniser les réglementations européennes pour garantir la sécurité des consommateurs européens.»

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *