La Thaïlande autorise la consommation de cannabis à des fins personnelles et médicales

  • FrançaisFrançais


  • Dans une décision historique, la Thaïlande autorise l’utilisation de la plupart des parties du cannabis et du chanvre dans les cosmétiques et les aliments. De plus, il est rapporté que les particuliers et les entreprises pourront utiliser des graines de chanvre et des extraits de graines, ainsi que du CBD.

    Après le parlement thaïlandais a approuvé le cannabis à des fins médicales et de recherche en 2018, la Thaïlande est devenue le premier pays de la région asiatique à modifier en partie sa politique antidrogue plutôt stricte.

    Essentiellement, le cannabis a été interdit en 1930, bien que la drogue ait été un médicament bien connu et populaire pendant des siècles dans le pays. Il aurait aidé les agriculteurs aux prises avec des douleurs musculaires et les femmes à réduire les douleurs du travail.

    En 2018, le président de l’Organisation pharmaceutique gouvernementale, le Dr Sophorn Mekthon, a déclaré que l’objectif était d’accorder l’accès au cannabis médical à ceux qui suivent le traitement alternatif.

    Maintenant, selon le secrétaire permanent de la Santé publique Kiattiphum Wongrajit, le gouvernement prévoit d’assouplir la loi afin que les entreprises réglementées puissent utiliser une partie de l’usine dans le secteur de la santé.

    Par exemple, la décision du gouvernement leur permettra d’utiliser du cannabis et du chanvre pour créer des cosmétiques et des produits alimentaires.

    Le Bangkok Post a rapporté que le Comité thaïlandais de contrôle des stupéfiants avait accepté de retirer «les feuilles, branches, tiges, troncs, écorces, fibres et racines de cannabis et de chanvre de la liste des stupéfiants du gouvernement».

    L’annonce du Dr Kiattiphum signifie que les graines et les extraits de graines de chanvre, ainsi que le CBD et une quantité limitée de THC, pourront être utilisés par les entreprises réglementées du pays.

    Les parties et le contenu autorisés devront provenir de producteurs préalablement autorisés. Cela comprend les organisations gouvernementales chargées des «tâches médicales et de recherche», les médecins, les universités, les entreprises nationales et les coopératives communautaires.

    La prochaine étape consiste à voir la Food and Drug Administration rédiger un nouveau règlement de santé publique avant que le ministre de la Santé publique ne l’approuve.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *