Les militants du cannabis du Dakota du Sud promulguent des mesures de légalisation de secours à la suite de la décision du juge

  • FrançaisFrançais


  • Les élections américaines de l’année dernière étaient un événement très attendu qui a fait les gros titres partout dans le monde pour bien plus que la nomination d’un nouveau président. L’occasion a également offert à un certain nombre d’États américains la possibilité de légaliser le cannabis récréatif à usage adulte – une opportunité qu’un nombre important d’États a saisie. L’un de ces États était le Dakota du Sud.

    Les votes de millions d’électeurs ont été remis en question lorsqu’une décision d’un juge de circuit de l’État a déclaré l’initiative de légalisation inconstitutionnelle en février de cette année. Un appel a depuis été envoyé à la Cour suprême pour annuler la décision.

    Cependant, les défenseurs de la réforme du cannabis dans l’État ont déposé quatre mesures de légalisation distinctes auprès du Conseil de recherche législatif de l’État – pour éventuellement soumettre à nouveau la question aux électeurs l’année prochaine – si la Cour suprême ne soutenait pas la décision des électeurs.

    Si la Cour suprême décidait que l’amendement A – qui a été approuvé par les électeurs de l’État en novembre dernier – est valide, alors les sponsors ont annoncé qu’ils abandonneraient les quatre nouvelles propositions.

    Chacune des quatre initiatives qui ont été introduites appellent toutes à la création d’un secteur légal du cannabis à usage adulte, cependant, chacune propose une approche différente de la légalisation. En outre, le groupe South Dakotans for Better Marijuana Laws soutient également une cinquième mesure qui éliminerait la règle du sujet unique pour les initiatives de vote – la politique qui a conduit à l’annulation judiciaire du vote.

    L’une des marraines des quatre nouvelles initiatives, Melissa Mentele, indiqué dans un communiqué de presse: « Je suis fier d’être mécène de ces initiatives car elles représentent la volonté des électeurs.

    « Les Dakotas du Sud soutiennent la légalisation du cannabis. Si l’amendement A est abrogé, nous devons être prêts à remettre la légalisation sur le bulletin de vote. »

    Les lois de l’État concernant les initiatives de vote signifient qu’il y a un temps limité pendant lequel les sponsors peuvent faire approuver les mesures pour la diffusion et recueillir suffisamment de signatures pour qu’elles puissent se qualifier pour le scrutin. Pour améliorer les chances d’obtenir une autre mesure de légalisation du cannabis lors du scrutin de 2022, les sponsors ne poursuivront qu’une des initiatives proposées, si l’amendement A n’est pas rétabli.

    Si elle est adoptée par le Conseil législatif de la recherche, une initiative de vote doit ensuite être approuvée par le procureur général et le secrétaire d’État, avant d’être rendue publique. Les mesures devront ensuite recueillir au moins 33 921 signatures valides pour une proposition constitutionnelle et 16 961 signatures pour une mesure statutaire d’ici le 8 novembre.

    Source

    La vape qui dérange

    Comprendre les enjeux politiques et idéologiques contre la cigarette électronique

    La vape est un outil de cessation tabagique, mais elle est attaquée de toutes parts. Si vous pensez que la cigarette électronique est dangereuse ou qu’elle ne marche pas, alors cet ouvrage va vous faire changer d’avis.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *