Un grossiste allemand de chanvre poursuit la ville de Düsseldorf pour l’interdiction de vente de CBD

  • FrançaisFrançais


  • Publié 2 septembre 2020

    Hempro International, un producteur et grossiste d’aliments, de vêtements, d’accessoires et de cosmétiques dérivés du chanvre dans l’ouest de l’Allemagne, a intenté une action contre la ville de Düsseldorf pour son interdiction de vendre des produits alimentaires CBD dérivés du chanvre.

    La ville de Düsseldorf a publié une annonce en juillet dans son journal officiel interdisant la vente d’aliments contenant du cannabidiol partout dans la ville.

    L’interdiction, qui s’appliquait aux ventes physiques ainsi qu’à la vente par correspondance et en ligne, est entrée en vigueur après que les autorités de protection des consommateurs de l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie de Düsseldorf ont publié leurs propres restrictions sur les produits alimentaires CBD dans une lettre publiée en avril.

    Selon Daniel Kruse, PDG de Hempro et président de l’Association européenne du chanvre industriel, Düsseldorf a «clairement mal interprété» l’évaluation juridique des autorités de l’État, qui ont interdit la vente de produits contenant du cannabidiol en tant qu ‘«isolats de CBD» ou «extraits de chanvre enrichis en CBD »Mais pas d’extraits produits traditionnellement à partir de parties de la plante de chanvre.

    L’interdiction ne devrait pas s’appliquer aux extraits dérivés de plantes qui ont une concentration naturelle de CBD, a déclaré Kruse dans un déclaration publié lundi.

    “En fin de compte, je n’ai eu d’autre choix que de déposer une plainte contre ma ville natale”, a déclaré Kruse.

    Il n’était pas immédiatement clair quand la poursuite a été déposée.

    L’interdiction du CBD à Düsseldorf est l’un de plusieurs en Allemagne qui suggèrent application accrue des directives de l’Union européenne pour les produits alimentaires contenant du CBD.

    Le CBD dérivé du chanvre relève actuellement du règlement sur les nouveaux aliments de l’UE, qui stipule que les aliments et ingrédients qui ne sont pas couramment consommés dans la région avant 1997 doivent être autorisés – c’est-à-dire prouvés sans danger pour la consommation humaine – avant de pouvoir être vendus sur le marché commun de l’UE. .

    La Commission européenne a reçu plus de 50 demandes d’autorisation de nouveaux aliments, mais le processus d’évaluation a été gelé pendant que l’organe exécutif de l’UE examine si le CBD dérivé du chanvre devrait être traité comme un stupéfiant.

    Source

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

    Pour me contacter personnellement :

  • Whatsapp : +261341854716
  • Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine
  • Mon compte Facebook
  • Mon compte Twitter
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *