Pas de vape pour les prolos

L’un des mythes qu’on entend souvent sur la est qu’elle coute moins chère que la clope. Et c’est vrai d’une certaine façon. Vous allez éviter de nombreuses dépenses médicales, selon vos années de tabagisme, si vous passez à la . Evidemment, vous n’allez pas éviter le crabe après 20 ans de tabagisme même si vous passez à la . Le problème est que ce calcul se base sur les pays riches alors que ce sont les prolos, surtout des pays pauvres qui souffrent le plus de tabagisme. Si on prend le cout hypothétique d’une e- d’entrée de gamme, on a les prix suivants :

Même en cherchant un matos pour le pauvre du pauvre, on se retrouve  à 40 dollars. Alors, Jean Bobo Vape va me dire que c’est rien puisqu’un paquet de clope en France de 7 à 10 euros. C’est vrai, mais dans les pays pauvres (et j’en habite un), le paquet de clope est à moins de 1 euro. Et 40 dollars, c’est l’équivalent du salaire mensuel pour une grande partie des prolos, surtout ceux qui auraient besoin des cigarettes électroniques. Car les clopes qu’on leur fait fumer, et bien, j’ai entendu dire que même Hitler n’avait pas osé les utiliser contre les juifs… On a une population tellement pauvre qu’ils peuvent se payer uniquement les clopes les plus merdiques qui existe.

Et dans ce cadre, vous avez des péquenots et des pétasses qui vous proposent des cigarettes électroniques à 150 euros ! Et cette tendance de la branlette de la vape s’accentue de plus en plus. Dans un papier en 2016, les chercheurs avaient démontré cette inégalité croissante entre les fumeurs et les vapoteurs. Et ils avaient trouvé qu’aujourd’hui, une grande partie des vapoteurs sont issus  de la classe moyenne, riche, éduquée alors que même s’ils clopent, ils ont les moyens de se payer un sevrage plus cher que l’e-cigarette.

On n’a aucune tendance de fond où le prix de la baisse suffisamment pour que les prolos puissent se la payer et cesser de crever à petit feu. Au contraire, les fabricants proposent de plus en plus des modèles de luxe, à la limite de la stupidité vu les options. La même chose pour les liquides et d’autres accessoires. On se dirige vers une vape comme un produit de bourgeois, des gens qui ne fument pas ce qui favorise la popularité de liquide avec 0 mg de nicotine.

Il ne faut pas oublier que dans de nombreux pays, les gens utilisent les clopes comme un coupe-faim. Ces gens là sont totalement oubliés. On se retrouve avec une minorité d’utilisateurs qui ne cessent de surenchérir. L’industrie de la vape suit aveuglément cette minorité d’utilisateurs. Et pendant ce temps, le crabe se fait une jolie et chaude place dans les poumons de plus de 1,1 milliard de personnes dans le monde. Seuls les malhonnêtes, les hypocrites et les profiteurs ne peuvent pas admettre que la vape s’est gouré de manière stratosphérique quelque part et qu’elle ne sait plus retrouver son chemin. Un chemin dont la seule destination finale a été la cessation du tabagisme.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend.

Pour me contacter personnellement :

J'ai arrêté de fumer grâce à la vape depuis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *