Le mythe du danger du diacétyle dans les e-liquides

  • FrançaisFrançais


  • sentraldigital / Pixabay

    Il y a beaucoup de saloperies qu’on écrit sur tous les dangers potentiels du vapotage. Mais ils restent largement théoriques. Les effets nocifs sur la santé n’ont jamais été prouvés, mis à part une légère irritation provoquée par la déshydratation ou une sensibilité au propylène glycol. Le est-il vraiment un sujet d’inquiétude pour les vapoteurs, ou s’agit-il de particules ultrafines ou d’un non-problème pour effrayer le public ?

    Qu’est-ce que le diacétyle ?

    Le diacétyle est un produit chimique utilisé comme agent aromatisant dans de nombreux aliments. C’est l’une des substances chimiques appelées dicétones, qui ont tendance à conférer un goût savoureux au beurre ou à rehausser les saveurs sucrées. De nombreux arômes alimentaires disponibles dans le commerce utilisent du diacétyle ou d’autres dicétones, et ce sont les types de produits aromatisants utilisés pour créer des e-liquides. Le diacétyle est également connu sous le nom de 2,3-butanedione.

    L’autre dicétone couramment utilisée dans les aromatisants est l’acétylpropionyle (AP), également appelé 2,3-pentanedione. Alors que le diacétyle a de plus en plus de mauvaise presse, AP est probablement tout aussi risqué à respirer. Ni le diacétyle ni le PA ne semblent présenter de danger en cas d’ingestion. La FDA désigne les deux produits chimiques généralement reconnus comme sûrs (GRAS), ce qui signifie qu’aucun effet négatif sur leur santé n’a été observé après en avoir mangé ou bu. Mais c’est leur inhalation qui a été exploité par les ennemis de la vape pour le diaboliser.

    Le poumon de Popcorn

    En 2002, le CDC a documenté 8 cas de maladie pulmonaire irréversible survenus chez des travailleurs d’une usine de pop-corn du Missouri au cours de la décennie précédente. Les 8 travailleurs avaient tous contracté une affection appelée (BO). On le connait aussi sous son surnom anglais : popcorn lung ou poumon de poumon (inventé par les médias de masse pour faire peur).

    Les travailleurs avaient inhalé des quantités massives de diacétyle qui avait été appliqué au maïs soufflé aux micro-ondes. Le produit chimique a été utilisé sous forme de poudre pour conférer à la collation son goût de pop-corn de cinéma. Ce que le CDC a découvert est qu’inhaler du diacétyle bouche les plus petites voies respiratoires dans les poumons (bronchioles) et réduit leur capacité et leur efficacité. Et il n’y a pas de traitement sauf une greffe de poumon.

    Toutefois, les cigarettes contiennent au moins 100 fois plus de diacétyle que les e-liquides. Après cet épisode initial, des cas supplémentaires de BO ont été diagnostiqués dans d’autres usines, notamment par des agents aromatisants. Depuis, des centaines de poursuites ont été engagées par des employés d’usines d’aromatisation et la plupart ont été réglées.

    Au moins un consommateur a eu gain de cause dans une poursuite de plusieurs millions de dollars, affirmant qu’il souffrait de lésions pulmonaires en raison de la fabrication de pop-corn au micro-ondes à son domicile, bien que la science de cette affaire soit loin d’être établie. On est clairement dans la mécanique de la chasse d’ambulances. On monte une maladie très rare en épingle, pour donner des munitions aux avocats afin d’extorquer des millions de dollars en dommages et intérêts.

    Des recherches approfondies après les incidents du Missouri ont abouti à des directives sur les limitations du lieu de travail pour le produit chimique. Pendant ce temps, les fabricants de pop-corn pour micro-ondes ont entièrement éliminé le diacétyle de leurs aromatisants. Mais le nom de poumon de pop-corn est resté.

    Le vapotage cause-t-il le poumon de popcorn ?

    Malheureusement, le poumon de popcorn ne peut être diagnostiqué positivement sans une biopsie pulmonaire chirurgicale, et parfois même pas à ce moment-là. En lisant les comptes rendus des études effectuées dans les usines d’aromatisation où des cas connus ont été isolés, il est clair qu’il existe un large éventail de lésions pulmonaires probablement causées par le diacétyle et d’autres produits chimiques aromatisants. Tous les employés concernés ne présentaient pas une obstruction pulmonaire grave et permanente.

    Et les symptômes de la BO se confondent facilement avec ceux de la maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO), une maladie beaucoup plus courante. De nombreux fumeurs de longue date sont atteints de BPCO, qui est une combinaison d’emphysème et de bronchite chronique (la plupart des personnes atteintes souffrent des deux maladies). Cependant, la BPCO se développe lentement au fil des années, alors que la BO peut se développer rapidement, souvent dans les mois qui suivent l’exposition chimique qui la provoque.

    Le poumon de pop-corn demeure l’un des sujets les plus populaires dans les médias anti-vapotage. L’essentiel, c’est qu’il n’y a jamais eu de cas diagnostiqué de BO à cause de la vape. Plus important encore, il n’y a jamais eu de cas chez un fumeur non plus. Pourquoi est-ce important ? Parce que les cigarettes contiennent aussi du diacétyle, dans des quantités beaucoup plus grandes que dans les e-liquides. En fait, les cigarettes contiennent au moins 100 fois plus de diacétyle que les e-liquides.

    Cela ne veut pas dire qu’il est impossible que les vapoteurs (ou les fumeurs) ne puissent pas avoir le poumon de pop-corn après avoir inhalé du diacétyle. Mais à notre connaissance, cela ne s’est pas produit. Mais cela n’empêche pas les organes de presse de s’attaquer de près au problème de la diacétyle. Le poumon de pop-corn demeure l’un des sujets les plus populaires dans les médias anti-vapotage.

    Vaper du diacetyl est-il sans danger ?

    La question : Est-ce que le vapotage de diacétyle est sans danger ? n’a aucun sens. Franchement, c’est une mauvaise question. Lorsque nous calculons la sécurité de la , nous partons du principe que nous nous adressons aux fumeurs ou aux personnes qui fumeraient si elles ne vapotaient pas. Cela signifie que nous comparons les risques inconnus et potentiels de l’utilisation de cigarettes électroniques aux risques absolument connus et prouvés d’inhaler la fumée de matière végétale brûlée.

    Vaper n’est peut-être pas sûr. Mais pour les fumeurs, les ex-fumeurs ou les futurs fumeurs, le vapotage est certainement plus sûr. Même en tenant compte des risques possibles de vapotage du diacétyle, le vapotage présente d’énormes avantages par rapport au fait de fumer. N’oubliez pas que les cigarettes contiennent au moins 100 fois plus de diacétyle. Si vous fumez toujours, rien ne permet de croire que votre état de santé ne s’améliorerait pas beaucoup si vous passiez au vapotage. En conclusion, même si vous vapotez du liquide avec 80 % de diacétyle, on peut vous dire que vous aurez une santé 100 fois plus éclatante que si vous fumiez.

    L’argument “sans” pour augmenter les prix des liquides et dénigrer la concurrence

    Quand les escrocs, les militants et autres connards ont lancé la controverse du diacétyle. Les fabricants américains et européens l’ont utilisé pour dénigrer la concurrence. Ils ont utilisé une technique de manipulation mentale connue comme l’Effet de Signal. L’Effet de Signal consiste à transmettre un message implicite à partir d’un indice explicite. C’est à dire que :

    • Les fabricants qui vendent leurs liquides avec la mention “sans diacétyle”
    • Vous manipule mentalement que le diacétyle est dangereux pour votre santé
    • Alors qu’aucune preuve n’existe que le diacétyle dans les liquides soit dangereux

    C’est la même quand vous voyez des étiquettes avec “sans sel”, “sans ogm”, “sans sucre”, etc. Cela vous dit implicitement que le sel, le sucre ou l’ogm sont dangereux pour votre santé alors que ce n’est pas le cas.

    L’une des bases de la méthode scientifique est la charge de la preuve. Car les escrocs vont vous dire : Prouvez-nous que le liquide avec le diacétyle n’est pas dangereux pour la santé. C’est complètement con. Car l’escroc, ici, inverse la charge de la preuve. Vous devez apporter la preuve de la dangerosité et non le contraire. Cela a permis aux fabricants de liquides de dénigrer des liquides malaisiens, de bonne qualité, 1 000 fois plus savoureux, mais qui contiennent parfois du diacétyle. La seule valeur ajoutée que vous obtiendrez en achetant un e-liquide avec la mention “sans diacétyle” est que vous allez payer 3 ou 4 fois le prix de base.

    Le diacétyle peut représenter des dangers. Mais il est tellement infime, dans des probabilités tellement faibles et dans des conditions tellement spécifiques, qu’on peut s’en foutre totalement. Et comme toujours, même s’il y a un danger, ce sera toujours 95 % moins dangereux qu’une clope.

    Bon plan de la semaine

    Le Brunhilde MTL de Vapefly

    Le RTA Brunhilde MTL de Vapefly est la variante MTL du célèbre Top Coiler de même nom. 5 ml de capacité, des tiges métalliques de qualité allemand viennent puiser le liquide. Un RDTA qui peut devenir l’un des meilleurs MTL sur le marché. Le premier Brunhilde avait fait sensation et cette variante MTL n’échappera à la règle. 33,90 dollars 49,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR.

    33,90 dollars sur Sourcemore avec le coupon BMR


    Le kit Nunchaku 2 d’Uwell

    Le Kit Nunchaku 2 d’Uwell est composé du tank et du mod du même nom. La gamme Nunchaku est très apprécié pour son design et son ergonomie. Et cette deuxième version améliore la prise en main, la performance avec un chipset plus réactif. Le mod peut aller jusqu’à 100 watts et il peut supporter des accus en 18650, 20700 et 21700. Le tank fait 5 ml et il est compatible avec les coils UN2 utilisés pour Crown 4. 46,19 dollars 89,99 dollars sur Sourcemore avec le coupon NCKU2.

    46,19 dollars sur Sourcemore avec le coupon NCKU2

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 1,00 out of 5)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef et webmestre de Vapotage. Vapoteur débutant, outré par la diabolisation de la cigarette électronique. Je parle de vape, de cigarette électronique et de l'actualité quand l'envie me prend. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *